Rimini rend hommage au grand Federico Fellini

Rimini rend hommage au grand Federico Fellini
Tous droits réservés EN
Par euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La ville natale du célèbre cinéaste, réalisateur notamment de "La Dolce Vita", veut attirer les foules en célébrant Federico Fellini. Le maire de la ville s'en explique.

PUBLICITÉ

Rimini, au nord-est de l’Italie, rend hommage à l’un de ses plus célèbres enfants : le cinéaste Federico Fellini né ici il y a 100 ans. Au programme : une exposition avec de nombreux documents originaux et un tour de la ville qui propose au visiteur de suivre un tapis rouge pour la "revisiter" la cité avec le regard de Fellini.

Federico Fellini a vécu à Rimini jusqu'à l'âge de 18 ans mais c'est à Rome qu'il a appris son métier de réalisateur. Rimini, qui espère de fortes retombées touristiques se revendique comme la ville de la Dolce Vità, son plus célèbre film. I Vitelloni et Amarcord ("Je me souviens" en dialecte local) sont ses deux films sensés se passer à Rimini, même le premier fut tourné à Ostie, près de Rome, et le second reconstitué en studi à Cinecittà !

Rimini, c'est l'enfance, l'Italie provinciale, la montée du fascisme, la médiocrité de la population. Une Italie qu'il déteste mais pour laquelle il a néanmoins de la tendresse, et parfois de la nostalgie...

Fellini, une attraction touristique

La ville voit les choses en grand, notamment en restaurant le cinéma Fulgor, un joyau de l'architecture Art Nouveau, où le petit Federico a vu ses premiers films, et en faisant de Fellini une attraction touristique.

"Tout comme Bilbao a fait le musée Guggenheim, nous faisons un musée international avec trois axes : le château Renaissance des Malatesta, le cinéma Fulgor, et une place qui unit le cinéma et le château, qui deviendra un " Cirque Amarcord " ou un grand plateau de cinéma, comme dans Otto e Mezzo", explique Andrea Gnassi le maire de Rimini.

Une grande fête qui devrait permettre au plus grand nombre de redécouvrir le travail du Maestro.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024

Le festival Balkan Trafik! explore la Moldavie et ses minorités culturelles