"Glass : les enfants terribles" par le duo de pianistes Katia et Marielle Labèque

"Glass : les enfants terribles" par le duo de pianistes Katia et Marielle Labèque
Tous droits réservés AFP
Par euronews avec AFP, AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Quand la création artistique sait tirer le meilleur du confinement...

PUBLICITÉ

Comment la création artistique peut-elle parfois tirer du positif de la crise sanitaire ? Il n'y a qu'à écouter Katia et Marielle Labèque pour le comprendre.

Le duo de pianistes françaises de renommée internationale a profité du confinement pour adapter, enregistrer et sortir son nouvel album. Les musiciennes ont travaillé avec Philipp Glass, le compositeur américain de l'opéra "Les enfants terribles", lui-même adapté du livre de Jean Cocteau, pour aboutir à cette version pour deux pianos.

Katia Labèque nous explique :

"En ce moment, c'est une période difficile, une période où nous nous sentons trahis, abandonnés, punis. C'est pourquoi le projet de ce disque (Les Enfants Terribles) était un projet important, parce que c'était une façon de rester visible pour notre public, c'était une façon de travailler ensemble, d'avoir quelque chose de beau, quelque chose d'important à faire ensemble. Et nous nous sommes dit, c'est vrai, si nous n'avions pas été confinés, nous aurions peut-être fait ce disque quand même, mais d'une façon plus hâtive, pas d'une façon aussi concentrée, réfléchie, calme, consciente par rapport à Philip Glass et à Jean Cocteau".

Et les deux sœurs ont trouvé un écho à la situation actuelle dans l'histoire des "Enfants terribles".

Elles ont revu l'opéra, relu le livre qui raconte la vie d'un frère et de sa sœur orphelins qui vont vivre une relation exclusive enfermés dans leur grand appartement parisien.

Cela leur a donné un but et elles ont su en tirer le meilleur. Un album à découvrir.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024

Le festival Balkan Trafik! explore la Moldavie et ses minorités culturelles