EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Le "Ristorante Europa", un restaurant inspiré de l'Eurovision

Les cuisines du Ristorante Europa à Turin (Italie)
Les cuisines du Ristorante Europa à Turin (Italie) Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Stefania De MicheleValentine Hullin
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

C'est un peu le restaurant de l'Eurovision. Le Ristorante Europa installé ponctuellement à Turin en Italie propose à ses clients une cuisine transculturelle. L'argent récolté par le restaurant servira à aider les victimes de crises humanitaires.

PUBLICITÉ

Dépasser les frontières du goût. C'est ce que propose le restaurant éphémère et paneuropéen "Ristorante Europa".

Installé à Turin, dans une ancienne brasserie industrielle italienne, il s'inspire directement du concept de l'Eurovision. Comme le concours de chant, il invite à célébrer la diversité et la richesse des cultures en Europe.

Kseniia Amber s'affaire derrière les fourneaux. "Je pratique la cuisine fusion, j'ajoute un peu d'héritage des grands-mères ukrainiennes. Ce sont des boulettes de viande, on appelle ça Vareniki, c'est une recette traditionnelle de mon pays", explique la cheffe ukrainienne. 

Son collègue, le chef italien Nicola Bonora, prépare du porc de Caserta. "C'est un porc noir préparé avec une technique asiatique, une sauce aigre-douce, quelques asperges vertes de Bassano hachées avec de la ciboulette et du citron fermenté pour donner une certaine acidité au plat".

Le chef portugais Pedro Almeida révèle son ingrédient secret : la "saudade", littéralement la "mélancolie douce". "La saudade est une chose qui nous bouscule. Et le Portugal est le Portugal grâce à la saudadeJe suis très fier de représenter mon pays ici".

Intérieur du Ristorante Europa

Dîners caritatifs

Chaque soir, le "Ristorante Europa" met les petits plats dans les grands et organise des dîners de charité.

La cheffe ukrainienne Kseniia Amber a quitté Odessa au début de l'année, laissant derrière elle, son mari et sa famille. Elle est aujourd'hui déterminée à soutenir des initiatives en faveur des réfugiés de guerre.

"L'argent gagné servira à aider les réfugiés. C'est quelque chose de bien. Et puis, c'est tout ce que je peux faire".

Les fonds récoltés seront ensuite reversés au World Central Kitchen. L'ONG fondée par le chef américain Josè Andres propose des repas aux personnes victimes de crises humanitaires et climatiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Fièvre de l'Eurovision à Turin à quelques heures de la finale

Qualité, fraîcheur et saveurs : les maîtres mots d'un nouveau restaurant japonais de Dubaï

Une épave vieille de 3 300 ans découverte au large des côtes israéliennes redéfinit l'histoire maritime ancienne