This content is not available in your region

Nuits de Fourvière : un festival pluridisciplinaire

euronews_icons_loading
Des personnes assistent au concert de Blur lors de la 16e édition des Nuits de Fourvière, à Lyon, en France, le 5 juillet 2009.
Des personnes assistent au concert de Blur lors de la 16e édition des Nuits de Fourvière, à Lyon, en France, le 5 juillet 2009.   -   Tous droits réservés  PHILIPPE MERLE / AFP
Par Euronews

C'est dans l'un des plus anciens monuments romains de Lyon, l'amphithéâtre de Fourvière, situé au cœur de la ville et classé au patrimoine mondial de l'UNESCO, que se déroulent chaque année Les Nuits de Fourvière. Un lieu unique, plébiscité par les plus grands artistes européens et internationaux.

Euronews a rencontré Dominique Delorme le programmateur et directeur du festival, qui revient sur la genèse du festival : "La création de ce festival, dans ce patrimoine archéologique, à la fondation de la ville de Lyon, a été faite pour reconstruire, pour participer à la reconstruction de la société après la guerre. En 1946, il y avait encore des tickets de rationnement, et la culture a été mise en avant comme un élément fédérateur de la reconstruction de la société, avec un programme articulé autour de tous ces artistes, que ce soit le théâtre ou la musique."

L'originalité du festival est d'avoir décloisonné les disciplines et d'avoir amené le ballet et la danse sur l'immense scène de l'amphithéâtre, à l'image de la nouvelle création du chorégraphe Benjamin Millepied et de ses danseurs du L.A. Dance Project.

"Il a été créé comme un festival du spectacle vivant, raconte Dominique Delorme, avec les disciplines du théâtre et de la musique au départ, et au fil des années, nous avons joué cette carte (de la pluridisciplinarité, ndlr). Mes prédécesseurs ont fait venir le jazz, le rock, en 1978 un énorme concert punk et, depuis mon arrivée il y a une vingtaine d'années, nous avons fait venir le cirque, donc toutes les disciplines du spectacle vivant sont représentées."

Le festival présente plus de 150 spectacles pour plus de 150 000 spectateurs de début juin à fin juillet.