PUBLICITÉ

Et si vos photos de vacances côtoyaient celles des grands maîtres ?

Sur la photo de Martin Parr, on retrouve une plage similaire, avec un bateau au loin, que sur la photographie issue des archives du Anonymous Project.
Sur la photo de Martin Parr, on retrouve une plage similaire, avec un bateau au loin, que sur la photographie issue des archives du Anonymous Project. Tous droits réservés GEOFFROY VAN DER HASSELT/AFP
Tous droits réservés GEOFFROY VAN DER HASSELT/AFP
Par Margaux Racaniere
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

📷 La dernière exposition de Martin Parr à la galerie Magnum à Paris joue sur les correspondances entre ses œuvres et celles d'amateurs récupérées et numérisées par les vidéastes de The Anonymous Project.

PUBLICITÉ

Et si la photographie de vos vacances à la Baule se retrouvait à côté de celles des grands maîtres ?

C'est la promesse originale de la nouvelle exposition "Déjà View" du photographe britannique Martin Parr en collaboration avec les vidéastes de "The Anonymous Project", à découvrir à la galerie Magnum à Paris jusqu'au 12 novembre 2022.

Les photographies de l'artistes de 70 ans, connu pour son esthétique kitch et très colorée, sont mises en dialogues avec des clichés familiaux ou amateurs.

"Je suis intéressé par les gens ordinaires, de la même manière que l'Anonymous Project montre des gens ordinaires en train de faire des choses ordinaires, décrit l'artiste. C'est une part importante de mon mode de travail, de montrer des choses à côté desquelles la plupart des gens passeraient sans s'arrêter. Que se passe-t-il dans les supermarchés ? Dans les stations balnéaires ? Ce sont des questions que j'explore dans la plupart de mes photos".

Un jeu de devinettes pour les visiteurs

L'exposition est tirée d'un livre écrit en collaboration entre Martin Parr et The Anonymous Project. Avec Lee Shulman de The Anonymous Project, le photographes a sélectionné 64 clichés parmi plus de 800 000 diapositives pour constituer des duos avec ses propres archives.

A la galerie Magnum, les binômes sont exposées sans carton d'explication. C'est au visiteur de jouer aux devinettes pour déterminer qui a pris la photo. L'artiste reconnait bien volontiers que parfois les photo, bien qu'amatrices, sont "aussi bonnes" que les siennes, presque par hasard.

Avant d'arriver à Paris, l'exposition "Déjà View "s'est dévoilée sur des lieux chers au photographe, et qu'il a maintes fois photographiées : les plages. Les vacanciers de Le Portel et de Dunkerque dans le nord de la France ont ainsi pu découvrir l'exposition avant les Parisiens.

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les vols pas chers, plus qu'un souvenir ? Les voyages en avion plus chers cet été

La Saison France-Portugal 2022 fête la vitalité créative de ces deux pays

À Londres une exposition immersive pour redécouvrir les grands maîtres