"Le bleu du caftan", un film LGBT marocain en présélection aux Oscars

"Le bleu du caftan" de Maryam Touzani
"Le bleu du caftan" de Maryam Touzani   -   Tous droits réservés  Ad Vitam production
Par Margaux Racaniere

Dans "le bleu du caftan", la réalisatrice marocaine Maryam Touzani raconte l'histoire d'un couple équilibré et plein d'amour, qui vit depuis toujours avec le secret de l'homosexualité de l'époux. Le film est présélectionné aux Oscars dans la catégorie "meilleur film étranger" .

Avec "le bleu du Caftan", c'est une ode à l'amour sous toutes ses formes que livre la réalisatrice marocaine Maryam Touzani. Le film a été présélectionné pour l'Oscar du "Meilleur film étranger". C'est seulement le deuxième film marocain en présélection depuis "Omar m'a tuer" en 2012, par le réalisateur Franco-Marocain Roschdy Zem.

Il raconte l'histoire d'un couple, Halim et Mina, propriétaires d'un magasin d'habits traditionnels marocains. Il relate la force de leur amour face à l'inavouable homosexualité de l'époux. Le cancer de Mina et l'arrivée d'un jeune apprenti, Youssef, vient bouleverser cet équilibre. 

"Le film ne parle pas d'homosexualité, il parle d'amour"

"Ce que j'ai envie de faire à travers ce film aussi, c'est de créer de l'empathie pour des personnages, qu'on apprenne à les connaître, et qu'on leur donne une chance justement pour comprendre qui ils sont, pour les aimer tels qu'ils sont, explique la réalisatrice Maryam Touzani, et c'est pour ça que c'est un film qui parle d'amour pour moi avant tout. Ce n'est pas un film qui parle d'homosexualité, c'est un film qui parle d'amour".

Au Maroc, où le film était présenté en séance spéciale pendant le festival du film de Marrakech, l'homosexualité est toujours réprimée et peut être punie de 6 mois à trois ans de prison. Le risque de dénonciation maintient un climat de peur pour les personnes LGBT.

"La liberté d’aimer nous appartient, elle n'appartient qu’à nous. Et je pense qu'à présent il y a encore un long chemin à faire. Et j'espère justement que le film va pouvoir contribuer à un débat sain afin de faire évoluer aussi les lois" conclut la réalisatrice.

Et pour savoir si "le Bleu du Caftan" est nominé aux Oscars, le rendez-vous est fixé au 24 janvier.

Sources additionnelles • AFP