PUBLICITÉ

Le Verbier Festival célèbre 30 ans de musique classique, d'excellence et de jeunesse

Ecxtrait du Gala anniversaire pour le 3àème anniversaire du Festival de Verbier, lundi 24 juillet.
Ecxtrait du Gala anniversaire pour le 3àème anniversaire du Festival de Verbier, lundi 24 juillet. Tous droits réservés Courtesy: Medici.tv
Tous droits réservés Courtesy: Medici.tv
Par Frédéric Ponsard
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

À l'occasion de son édition 2023 qui a lieu jusqu'à 30 juillet dans les Alpes Valaisannes en Suisse, le Verbier Festival fête 30 ans d'excellence et de partage autour de la musique classique, en réunissant jeunes talents et artistes de classe mondiale.

PUBLICITÉ

Verbier, célèbre station de ski des Alpes Valaisannes en Suisse, se transforme comme chaque été depuis trente ans en terrain de jeu idéal pour tous les musiciens et mélomanes qui viennent de l'Europe et du monde entier, célébrer la musique classique sous toutes ses formes.

"On veut célébrer la musique" jusque dans la rue

Pendant le Verbier Festival, la musique est partout présente : dans les salles de concerts, les églises, mais aussi les clubs et dans les rues grâce au programme UNLTD avec des musiciens de rue et des membres de l'académie de musique de Verbier, le vivier des jeunes talents et futurs grands musiciens qui font l'ADN du festival.

C'est Stephen McHolm qui chapeaute à la fois, la Verbier Academy et le programme UNLTD qu'il a lancé il y a sept ans avec succès. "Avec UNLTD, c'est vraiment un festival dans le festival," indique Stephen McHolm. "On a dit : On veut désacraliser la musique classique, mais on veut célébrer la musique, et le Verbier Festival, ce n'est pas que la musique classique," fait-t-il remarquer. "La plupart, c'est la musique classique, l'excellence, mais on a aussi la musique dans les rues," souligne-t-il.

Le Verbier Festival Junior Orchestra, "la pépinière des orchestres du Festival"

Il y a dix ans, le Verbier Festival Junior Orchestra était lancé, permettant à des jeunes talents triés sur le volet, de suivre des masterclasses en compagnie des plus grands noms de la musique. Le chef d'orchestre américain James Gaffigan en est le directeur musical. "En tant que directeur musical, je m'occupe des semaines de musique et de préparation avec eux," indique James Gaffigan avant d'ajouter : "Vous imaginez bien que beaucoup de ces jeunes ont déjà joué dans un orchestre, mais ils apprennent à jouer tous ensemble, à connaître la culture des autres, leurs instruments respectifs, leur niveau de jeu et ils s'unissent pour faire la même chose, c'est-à-dire avoir le même niveau pour les représentations et les répétitions."

Pendant 30 jours, les jeunes musiciens jouent et parlent musique avec, en apothéose, un concert dans la grande salle du Festival, devant 1 500 personnes pour la clôture de l'événement le 30 juillet.

Charlotte Malherbe encadre les prodiges en devenir pendant leur séjour au Verbier Festival. "On peut dire que c'est la pépinière des orchestres du festival : ils arrivent ici, ils ont entre 15 et 18 ans," décrit-elle. "Pour nombre d'entre eux, ils passent ensuite auVerbier Festival Orchestra (l'Orchestre symphonique du Festival), puis au Verbier Festival Chamber Orchestra, donc c'est très beau aussi au fil des années, de ces dix ans de projet, de les voir évoluer d'un orchestre à l'autre," se réjouit-elle.

Un 30ème anniversaire de classe mondiale

En attendant la clôture fin juillet, le Verbier Festival a réussi le tour de force de réunir le même jour, le 24 juillet, plus de 50 des plus grands solistes du monde qui se sont succédés pour fêter en apothéose les 30 ans du Festival.

Parmi eux, le pianiste japonais Mao Fujita, 24 ans, et bien d'autres prodiges comme Evgeny Kissin qui ont interprété les Préludes de l'Opus 2 de Rachmaninov.

Bach était aussi à l'honneur avec entre autres, un quatuor à cordes avec notamment, les frères Renaud et Gautier Capuçon.

Journaliste • Frédéric Ponsard

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Art Paris 2024 : La diversité de la scène artistique française et ses jeunes talents à l'honneur

Andrey Gugnin remporte le premier prix de 150 000 € au concours international Classic Piano 2024

Le festival Balkan Trafik! explore la Moldavie et ses minorités culturelles