EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

EA Sports ajoute le hijab à la joueuse marocaine, Nouhaïla Benzina, dans "Fifa 23"

Nouhaïla Benzina, première joueuse à disputer un match de la Coupe du monde en portant un hijab, a désormais son équivalent dans les jeux vidéo.
Nouhaïla Benzina, première joueuse à disputer un match de la Coupe du monde en portant un hijab, a désormais son équivalent dans les jeux vidéo. Tous droits réservés Electronic Arts
Tous droits réservés Electronic Arts
Par David Mouriquand
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

EA Sports a ajouté un hijab à la défenseuse marocaine, Nouhaïla Benzina, après qu'elle ait porté le foulard islamique lors de la Coupe du monde féminine. Mais pourquoi le hijab reste-t-il un sujet aussi controversé dans le football ?

PUBLICITÉ

Lors de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA 2023, la joueuse marocaine Nouhaïla Benzina est entrée dans l'histoire en devenant la première joueuse à disputer un match de Coupe du Monde en portant le voile islamique.

Dans la dernière mise à jour de FIFA 23, appelée Title Update 16, EA Sports a mis à jour le modèle de joueuse de Benzina pour lui donner un hijab.

La série FIFA a inclus des équipes internationales féminines pour la première fois dans FIFA 16, et FIFA 2023 est devenu le premier jeu à inclure également des équipes de clubs féminins.

"Nous avons l'ambition de connecter non seulement les 150 millions de fans que nous avons actuellement, mais aussi un milliard de fans", a déclaré John Shepherd, vice-président et producteur exécutif d'Electronic Arts. "Nous voulons que ce jeu et cette marque, ce club, cet écosystème, accueillent tout le monde.

Le prochain jeu d'EA ne s'appellera toutefois pas FIFA, la série ayant été rebaptisée EA Sports FC 24, à la suite de problèmes liés à la réappropriation de la licence FIFA. Le jeu de cette année, EA Sports FC 24, présentera des femmes dans le cadre du mode Ultimate Team, caractéristique du jeu, qui permet aux joueurs de créer des équipes composées d'hommes et de femmes.

Le hijab dans le football reste une question controversée

Electronic Arts
Nouhaila Benzina dans 'FIFA 23'Electronic Arts

Le port de couvre-chefs pour des raisons religieuses lors des matchs n'a été autorisé qu'en 2014, lorsque la FIFA (l'instance dirigeante du football dans le monde réel, et non le jeu EA) a mis à jour ses règles concernant le hijab. Le foulard était auparavant interdit en raison des risques de blessures qu'il pouvait entraîner.

Benzina, qui joue pour le club marocain ASFAR ainsi que pour l'équipe nationale, a porté le foulard régulièrement pendant la Coupe du monde féminine en cours.

Malgré l'autorisation de 2014, la défenseuse de 25 ans a fait l'objet de critiques pour son choix de participer à la compétition avec son hijab. Le journaliste, Philippe Guibert, a qualifié cette décision d'"incroyablement régressive", tandis que le journal sportif français, L'Equipe, a déclaré que "la position de la FIFA n'est pas la même que celle de la France".

MOHAMMAD ABU GHOSH / AP
Membres de l'équipe iranienne de football féminin - 2007MOHAMMAD ABU GHOSH / AP

En juin 2023, la plus haute juridiction administrative française a confirmé l'interdiction faite aux joueuses de football de porter un foulard hijab, après que des hommes politiques se soient emparés de la question en affirmant que la laïcité était menacée.

"Les fédérations sportives, qui ont pour mission d'assurer le bon fonctionnement des services publics (...), peuvent imposer à leurs joueurs une obligation de neutralité lors des compétitions et manifestations sportives, afin de garantir le bon déroulement des matchs et d'éviter tout affrontement ou confrontation", a souligné le Conseil constitutionnel dans un communiqué.

Il a jugé "adaptée et proportionnée" une règle de la Fédération française de football (FFF) interdisant "tout signe ou tenue manifestant ostensiblement une appartenance politique, philosophique, religieuse ou syndicale" pendant le jeu.

Un groupe de footballeuses musulmanes, les "Hijabeuses", avait intenté une action contre le règlement de la FFF.

Les juges se sont retrouvés sous pression politique avant la décision, les partis traditionnels cherchant à repousser l'extrême droite qui est au plus haut dans les sondages.

Le concept français de laïcité reste un sujet sensible en France, présenté par ses défenseurs comme un moyen de garantir la neutralité religieuse de l'État et par ses détracteurs comme un sifflet contre les minorités ethniques et religieuses, en particulier les musulmans.

La décision de maintenir l'interdiction du hijab a été critiquée car elle empêche les femmes portant le hijab de jouer, d'arbitrer et de participer à tous les niveaux du football en France.

Le Maroc a été éliminé de la Coupe du monde de football féminin à la suite d'une défaite 4-0 contre la France. L'équipe de France affrontera l'Australie en quart de finale demain, samedi 12 août.

Sources additionnelles • AFP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Football : les Bleues en quarts du Mondial après le succès 4 à 0 face au Maroc

Les "Hijabeuses" défendent le droit de porter le voile lors des compétitions sportives

Festival de Cannes 2024 : les 15 moments inoubliables en images