EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Le film "The Marvels" s'effondre au box-office, marquant un nouveau creux pour le MCU

Le pire week-end d'ouverture de l'histoire du MCU pour "The Marvels".
Le pire week-end d'ouverture de l'histoire du MCU pour "The Marvels". Tous droits réservés Disney - Marvel
Tous droits réservés Disney - Marvel
Par David Mouriquand
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

La marque emblématique de Disney, le Marvel Cinematic Universe (MCU), a connu des jours meilleurs. 2023 a été l'une de ses pires années, et l'accueil très mitigé de "The Marvels" montre qu'un tournant a bel et bien été atteint.

PUBLICITÉ

Le dernier film Marvel, "The Marvels", aurait subi le pire week-end d'ouverture au cinéma de l'histoire du Marvel Cinematic Universe.

Le film, réalisé par Nia DaCosta, est la suite de "Captain Marvel" de 2019 et la continuation de la mini-série télévisée "Miss Marvel".

"The Marvels" a ouvert avec environ 47 millions de dollars au box-office américain, ce qui en fait le pire démarrage de l'histoire du Marvel Cinematic Universe. Même scénario catastrophe à l'étranger avec 63,3 millions de dollars pour un total mondial de 110 millions de dollars, contre près de 190 millions de dollars pour Captain Marvel en 2019 - et pour un budget de production considérable de 200 millions de dollars.

Jusqu'à présent, "L'Incroyable Hulk" de 2008 détenait le record de la plus faible ouverture nationale d'un titre du MCU avec 55,4 millions de dollars. L'ouverture la plus faible suivante appartenait à "Ant-Man" de Marvel/Disney, qui a démarré avec 57,2 millions de dollars sur le marché intérieur, en 2015.

David A. Gross, qui dirige la société de conseil en cinéma "Franchise Research Entertainment", a parlé d'un "effondrement sans précédent du box-office de Marvel".

"The Marvels"
"The Marvels"Disney - Marvel

Le 33e film du MCU, qui met en scène Brie Larson dans le rôle de Carol Danvers/Captain Marvel, Teyonah Parris dans celui de Monica Rambeau/Photon et Iman Vellani dans celui de Kamala Khan/Ms Marvel, a divisé les critiques. Bien que certains aient annoncé le retour d'une série amusante, les critiques n'ont pas été très bonnes (62 % sur Rotten Tomatoes), pas plus que la réaction du public. 

"The Marvels" est seulement le troisième film du MCU à recevoir un CinemaScore de "B" de la part des cinéphiles, après "Eternals" et "Ant-Man et la Guêpe : Quantamania".

Le postulat indéniablement prometteur d'une équipe de trois super-héroïnes féminines s'est transformé en un film mal scénarisé et grotesque, dépourvu d'humour, d'émotions fortes ou d'enjeux significatifs. En d'autres termes, c'est tout sauf merveilleux pour un film Marvel exceptionnel à bien des égards. "The Marvels" est en effet le premier film du MCU réalisé par une femme noire, Nia DaCosta, qui plus est plus jeune réalisatrice d'un film du MCU (elle a eu 34 ans le 8 novembre).

Il s'agit d'une nouvelle déception pour Marvel, qui confirme la lassitude croissante du public pour les super-héros : surabondance de titres, séries télévisées à regarder obligatoirement pour ne pas perdre le fil d'histoires complexes, et qualité en baisse par rapport aux phases précédentes du MCU. 

En effet, la saga post-Infinity (d'"Iron Man" en 2008 à "Spider-Man : Far From Home" en 2019) a vu l'usine à super-héros autrefois inarrêtable perdre des spectateurs en raison de la qualité médiocre de sa production. Seuls "Spider-Man : No Way Home" et "Guardians of the Galaxy Vol.3" se sont démarqués d'une série de films médiocres. Les séries télévisées de la phase 4 n'ont pas aidé : elles ont perdu en qualité depuis les sommets de WandaVision (2021) et nous ont récemment offert quelques-unes des pires séries, comme "She Hulk : Attorney At Law" et "Secret Invasion".

Catpain Marvel (Brie Larson)
Catpain Marvel (Brie Larson)Disney - Marvel

Les écrans de cinéma et les plateformes de streaming étant de plus en plus encombrés de films et de séries de super-héros, certains analystes ont décelé une nouvelle lassitude, plus lourde, qui s'installe chez les spectateurs. Le directeur général de Disney, Bob Iger, a lui-même parlé d'une possible sur-saturation de Marvel et a menacé de réduire le nombre de films.

Il est grand temps, car quelque chose est en train de changer pour les super-héros. Comme le terrible "Ant-Man et la Guêpe :Quantumania" de cette année, "The Marvels" devrait être un signal d'alarme pour Disney et Marvel et les inciter à changer les choses. Et vite. Sinon, le MCU n'ira pas - pour citer Captain Marvel - "plus haut, plus loin, plus vite". Au contraire, il s'essoufflera jusqu'à l'indifférence.

Sources additionnelles • Hollywood Reporter, AP

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

European Film Awards : "The zone of Interest" et "The green border" parmi les films nommés

Cinéma : retour sur un premier semestre réjouissant

Décès de l'actrice Shannen Doherty, star de "Beverly Hills, 90210" et de "Charmed"