EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Dans les Alpes suisses, des randonnées pour vaincre sa peur du vide

Randonnée thérapeutique dans les Alpes
Randonnée thérapeutique dans les Alpes Tous droits réservés Capture d'écran
Tous droits réservés Capture d'écran
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Un guide de haute montagne propose aux participants d'affronter leurs peurs avec une randonnée thérapeutique, supervisée par des psychologues.

PUBLICITÉ

Ce sont des sensations que tout amoureux de randonnées souffrant de vertige redoute: dès que la montée devient trop raide, les migraines, les nausées et les pertes d’équilibre transforment toute ascension en cauchemar. Des angoisses contre lesquelles lutte Stéphane Genet – ce guide de haute montagne organise des randonnées thérapeutiques sur les pentes de Verbier, supervisées par des experts et une psychologue.

Pendant la randonnée, il délivre aux participants de précieux conseils: "juste ici, j’ai du plat, donc à chaque point de la montée, nous allons un peu regarder comme se développe le chemin, puis à chaque fois essayer de chercher les petits plats pour y placer vos pieds."

Très vite, la piste emprunte un sentier escarpé… et les randonneurs doivent faire face à leur peur. Au départ, beaucoup se sentent découragés: _"_ce qui m’agace, c’est d’être autant submergé par les sentiments. C’est tellement frustrant." confie une participante.

Avec beaucoup d’encouragements et un assurage supplémentaire, tous les participants atteignent le sommet… Plusieurs d'entre eux sont surpris d'y être arrivé: "j’étais toujours coincé dans certains passages, je reculais, je faisais demi-tour… et là, j’ai vu que j’étais capable de le faire."

Aude Charles, psychologue spécialisée en gestion du stress, considère que cette peur est surmontable: _"_la peur du vide, c'est plutôt la méconnaissance du terrain, des trucs et astuces pour y arriver. La peur du vide c'est tout à fait gérable. Les gens s'ils osent se confronter ils pourront passer au-dessus, s'ils prennent le temps aussi de le faire."

En surmontant cette épreuve, la descente se fait en douceur. Tous sont désormais prêts à affronter leur prochaine ascension.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Une chute de blocs de glace fait deux morts dans les Alpes suisses

Serbie : 8 randonnées à faire pour profiter des plus beaux panoramas

Temu, Shein, SKIMS : la fast fashion chinoise, une catastrophe humaine et environnementale