EventsÉvènementsPodcast
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Les plantes émettent des sons lorsqu'elles sont soumises à un stress, selon des chercheurs

Les plantes émettent des bruits lorsqu'elles sont coupées ou lorsqu'elles ont soif.
Les plantes émettent des bruits lorsqu'elles sont coupées ou lorsqu'elles ont soif. Tous droits réservés Crystal Jo
Tous droits réservés Crystal Jo
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Des scientifiques de l'université de Tel Aviv ont enregistré le son que produisent les plantes lorsqu'elles sont coupées ou déshydratées.

PUBLICITÉ

Bien qu'ils ne soient pas audibles à l'oreille humaine, les végétaux diffusent des bruits.

Des chercheurs israéliens ont découvert que les plantes émettent un cliquetis à haute fréquence lorsqu'elles sont soumises à un stress.

Au cours d'une étude de six ans, ils ont écouté plusieurs variétés de plantes, comme des tomates, des vignes, du tabac, ou encore du blé.

Les plantes ont émis des bruits lorsqu'elles étaient coupées ou lorsqu'elles avaient soif. Mais les chercheurs affirment que des analyses plus approfondies sont nécessaires pour en découvrir les raisons.

Les plantes font-elles du bruit lorsqu'elles souffrent ?

Les conclusions des chercheurs de l'université de Tel Aviv ont été publiées cette semaine par la maison d'édition américaine Cell Press.

Les scientifiques précisent que la fréquence du son est trop élevée pour l'oreille humaine, mais qu'elle pourrait être entendue par des insectes ou des mammifères.

Comment les chercheurs ont-ils enregistré le son des plantes ?

Les chercheurs ont utilisé des microphones pour enregistrer des plantes saines et stressées.

"Nous avons enregistré les sons émis par les plantes, principalement des tomates et du tabac, mais aussi du maïs, de la vigne et des cactus", explique Lilach Hadany, principale autrice de l'étude.

Elle explique que l'équipe a utilisé différentes méthodes pour stresser les plantes.

"Nous avons utilisé principalement__deux méthodes : sécher la plante et la couper avec des ciseaux. Et dans les deux cas, les plantes ont émis des sons. Pendant la phase de déshydratation, si nous arrêtons d'arroser la plante, elle commence à émettre un son qui atteint son maximum vers le deuxième jour."

Les enregistrements ont été effectués dans une chambre acoustique insonorisée, dans des serres.

Après avoir enregistré les plantes, les chercheurs ont utilisé un algorithme pour différencier les plantes non stressées, les plantes assoiffées et les plantes coupées.

Ils ont sélectionné plusieurs exemples de sons ultrasoniques, les ont compilés dans un petit laps de temps et ont modifié la fréquence pour qu'elle soit audible par l'homme.

Selon Lilach Hadany, biologiste évolutionniste, des vibrations ultrasoniques avaient déjà été enregistrées sur des plantes, mais pas en étant transmises dans l'air.

Les plantes communiquent-elles par le son ?

Les scientifiques pensent que des recherches plus approfondies pourraient permettre d'en savoir plus sur la manière dont les plantes interagissent avec leur environnement.

Selon Lilach Hadany, le fait que nous ne puissions pas entendre les plantes ne signifie pas qu'elles sont silencieuses pour les autres formes de vie.

Des insectes comme les papillons de nuit ou des mammifères comme les chauves-souris peuvent entendre les plantes. Mais la raison pour laquelle les plantes font du bruit est "une question passionnante qui n'est pas encore élucidée".

"Il y a deux options, la plus excitante étant que les sons soient utilisés pour la communication, mais il y a aussi l'option que les sons soient un sous-produit de processus physiologiques", explique Lilach Hadany.

PUBLICITÉ

On ne sait pas encore si les plantes émettrices de sons le font aussi pour distraire les prédateurs ou attirer les pollinisateurs.

"Prenons une femelle papillon de nuit qui a l'intention de pondre des œufs, par exemple sur une tomate. Il y a plusieurs grappes de tomates, certaines émettent des sons et d'autres non. Préférerait-elle celles qui émettent des sons ou celles qui n'en émettent pas ? C'est une question sur laquelle nous nous penchons actuellement", conclue Lilach Hadany.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

En Italie, les plant-sitters de plus en plus demandés

Pays-Bas : des "lumières dansantes" pour faire pousser les plantes la nuit

Des scientifiques font pousser des plantes dans du sol lunaire