Autriche : bras de fer entre militants écologistes et gouvernement

Anja Windl.
Anja Windl. Tous droits réservés Euronews/Johannes Pleschberger
Par Johannes Pleschberger
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les nouveaux modes de manifestations contre l'inaction climatique irrite l'exécutif autrichien. Une jeune activiste allemande, résidant dans le pays, est menacée d'expulsion.

PUBLICITÉ

En Autriche, la répression contre les militants du climat se durcit. Alors qu'une partie du gouvernement réclame des peines de prison pour ceux qui bloquent les rues en collant leur mains sur le bitume, une figure de proue du collectif "Dernière génération" va maintenant être expulsée. Anja Windl, militante allemande résidant dans le pays, a déjà été convoquée par les autorités.

"La question de savoir si je vais être expulsée d'Autriche est une question de temps et je dois attendre de voir si je recevrai une lettre d'expulsion. Je pense que oui, ils vont essayer de se débarrasser de moi"(...)__"C'est parfois assez douloureux, surtout quand vous avez déjà collé votre main à plusieurs reprises comme je l'ai fait. L'irritation de la peau est alors plus importante à chaque fois."

"Avec un dissolvant, les policiers détachent les mains de l'asphalte. Depuis plus d'un an, la "Dernière génération" (Letzte Generation) bloque chaque semaine la circulation matinale sur les routes autrichiennes. L'une des principales revendications du groupe : l'Autriche a besoin d'une loi efficace sur la protection du climat", explique Johannes Pleschberger correspondant d'Euronews à Vienne.

La loi précédente ayant expiré en 2020, les partenaires de la coalition négocient depuis plus de 800 jours un nouveaux texte qui réglementerait les rejets de CO2 dans de nombreuses régions du pays.

Leonore Gewessler, ministre de l'Environnement de l'Autriche : "Je suis tout à fait favorable à une décision rapide sur cette loi relative à la protection du climat. Ce n'est pas un secret, si je pouvais la faire passer toute seule, nous en aurions déjà une. Mais j'ai besoin d'une majorité parlementaire et je travaille dur pour l'obtenir".

Entre-temps, le groupe a annoncé une vague de manifestations pour le mois de mai. Pendant au moins trois semaines, les principales avenues de la capitale devraient être régulièrement bloquées.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

A Vienne, le journal Wiener Zeitung publiera son dernier numéro le 1er juillet

Entre 4 500 et 8 200 personnes ont défilé contre l'A69 Toulouse-Castres

Comment les défenseurs du climat voient les cinq dernières années dans l'UE ?