EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Particules toxiques sur Vilnius, terre couleur cendre : sécheresse historique en Lituanie

Dry, cracked ground.
Dry, cracked ground. Tous droits réservés Canva
Tous droits réservés Canva
Par Joshua Askew
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

"J'espère vraiment que cette sécheresse sera un signal d'alarme", estime une chercheuse lituanienne. "Si ce n'est pas ça, Je ne vois pas ce que cela pourrait être d'autre".

PUBLICITÉ

Ces derniers jours, la Lituanie a peut-être vu tomber la pluie, mais le pays est toujours en proie à une sécheresse intense.

Des poussières toxiques ont envahi les rues de la capitale Vilnius, tandis que le sol s'est transformé en cendres dans certaines régions du pays. L'herbe est brûlée et les feuilles de certains arbres commencent à brunir. Pour beaucoup, la situation est alarmante.

Le syndicat des agriculteurs du pays s'attend déjà à ce que jusqu'à un tiers des récoltes soient perdues dans ce petit pays balte, et l'été n'a pas même pas commencé. Les autorités ont d'ailleurs interdit la semaine dernière la visite de certaines forêts en raison des risques d'incendie.

"Ce n'est pas normal"

Les faibles précipitations font partie de ce problème environnemental complexe et multiforme.

Depuis avril, il n'a plu que quelques fois, la dernière averse remontant à la mi-mai, indique Gytis Valaika, du service hydrométéorologique lituanien.

Les précipitations moyennes pour le mois de mai sont généralement de 53 mm, mais cette année, elles n'ont été que de 16 mm (moins de 10 mm à certains endroits), explique-t-elle.

La situation la plus grave est celle de l'ouest de la Lituanie, une région où l'on pratique depuis longtemps l'agriculture et l'élevage et qui connaît la sécheresse depuis le début du mois de mai.

Selon Gabija Tamulaitytė, experte en environnement au Baltic Environmental Forum Lithuania, les agriculteurs sont particulièrement vulnérables aux chaleurs extrêmes, car nombre d'entre eux n'ont pas de systèmes d'irrigation dans leurs champs, car ils n'en ont normalement pas besoin.

La baisse imminente des rendements agricoles devrait faire grimper les prix des denrées alimentaires et les maintenir à un niveau élevé tout au long de l'hiver, ce qui risque d'entraîner "davantage de problèmes sociaux", ajoute M. Valaika.

L'inflation en Lituanie est déjà l'une des plus élevées d'Europe, la hausse des prix des denrées alimentaires ayant atteint 36 % annuellement en novembre dernier. Elle s'est toutefois atténuée depuis. Et ce n'est pas le seul problème.

Lorsque le sol est si sec dans des endroits comme Vilnius, de la poussière contaminée par des "particules de carbone" et des "microplastiques" souffle dans l'air, explique Gabija Tamulaitytė. "Ce n'est pas bon pour votre respiration, vos poumons et pour beaucoup d'autres choses", dit-elle.

La situation va s'aggraver

Le printemps lituanien a également été anormal à d'autres égards. De nombreuses gelées ont été enregistrées, note Gytis Valaika, et le mois de mai a également été l'un des plus ensoleillés de l'histoire, avec 60 heures d'ensoleillement de plus que la normale.

Combiné à la sécheresse, ce climat exceptionnel a eu un impact "dévastateur" sur certaines espèces animales, car il est trop sec pour la croissance et la reproduction, explique Gabija Tamulaitytė. "De nombreuses espèces ne peuvent pas s'adapter à ce type de climat", explique-t-elle. "Il leur est de plus en plus difficile de survivre.

Derrière les conditions météorologiques extrêmes de la Lituanie se cachent des problèmes mondiaux.

"Il y a vingt ans, les gens ont commencé à parler du changement climatique en Lituanie", explique la chercheuse. "Je pense que personne ne s'attendait à ce que cela les affecte".__"Aujourd'hui, nous le vivons."

PUBLICITÉ

"Il est aujourd'hui courant de tout mettre sur le compte du changement climatique, mais les événements météorologiques isolés ne sont pas nécessairement causés par ce phénomène", explique Mme Valaika, qui suggère que la sécheresse n'est pas sans précédent.

Une période de sécheresse bien plus grave s'est produite au cours de l'été 1994, lorsque le pays a enregistré une température record de 37,5 degrés et qu'il n'y a pas eu de pluie pendant une période encore plus longue, selon elle.

Cette année-là, plus de la moitié de la récolte a été perdue - un coup dur pour un pays qui venait à peine d'obtenir son indépendance de l'URSS et qui était en pleine crise économique.

Un appel à se réveiller

Des facteurs rendent la Lituanie plus résistante à la sécheresse que d'autres États membres de l'Union européenne. Selon M. Valaika, la Lituanie est l'un des rares pays au monde à tirer l'intégralité de son eau potable de sources souterraines, dont moins de la moitié sont actuellement exploitées.

PUBLICITÉ

L'État balte dispose également d'un grand nombre de lacs et de rivières, et ne compte pas beaucoup d'industries consommant de grandes quantités d'eau. "Il n'y a pas de problème de pénurie d'eau", explique M. Valaika à Euronews, tout en reconnaissant que les choses pourraient changer si les sécheresses devenaient plus fréquentes.

Quoi qu'il en soit, le climat change rapidement en Lituanie, comme partout dans le monde. Les étés deviennent plus chauds et plus secs, les hivers plus chauds et moins enneigés, tandis que les vagues de chaleur deviennent plus fréquentes. "Ces extrêmes nous montrent que le changement climatique est en cours et que les conditions climatiques normales sont de moins en moins fréquentes".

Les autorités lituaniennes et l'Union européenne prennent des mesures pour lutter contre ce phénomène, avec une réduction des émissions de 10 % entre 2005 et 2021, selon le Service de recherche du Parlement européen.

Toutefois, M. Valaika estime que ces mesures sont loin d'être assez rapides et invite les citoyens à "faire leur part" et à contribuer à la protection de l'environnement par le biais d'initiatives privées. "Les gens en général sont assez têtus", explique-t-elle. "Nous ne voulons pas voir la vérité désagréable pour ne pas changer notre mode de vie et faire quelque chose. J'espère vraiment que cette sécheresse sera un signal d'alarme. Je ne sais pas ce qu'il pourrait y avoir d'autre".

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

"Vraiment stupéfiant" : la journée la plus chaude jamais enregistrée s'ajoute à des mois de chaleur inégalée

Temu, Shein, SKIMS : la fast fashion chinoise, une catastrophe humaine et environnementale

Pourquoi l'Europe connaît-elle des conditions météorologiques aussi extrêmes ?