Les changements d'heure permettent-ils d'économiser de l'énergie ?

 Plusieurs études menées en Europe et aux États-Unis montrent que l'heure d'été n'a que très peu d'effet sur les économies d'énergie.
Plusieurs études menées en Europe et aux États-Unis montrent que l'heure d'été n'a que très peu d'effet sur les économies d'énergie. Tous droits réservés Luke Chesser
Par Rebecca Ann Hughes
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Cet article a été initialement publié en anglais

Plusieurs études menées en Europe et aux États-Unis montrent que l'heure d'été n'a que très peu d'effet sur les économies d'énergie.

PUBLICITÉ

Le 31 mars, les Européens avanceront leurs horloges d'une heure, mais ce pourrait être l'une des dernières fois que cela se produira.

Le passage à l'heure d'été pourrait être aboli, dans l'UE, si une pétition lancée par des experts devait aboutir.

Ces derniers espèrent que la question sera abordée lors des élections européennes programmées entre le 6 et le 9 juin.

En 2019, le Parlement européen a voté en faveur de la suppression des changements d'heure deux fois par an. La Commission européenne a ensuite dévoilé sa proposition d'abolir le changement d'heure, en septembre 2018, à la suite d'un sondage réalisé auprès de 4,6 millions de citoyens de l'UE, qui s'est révélé très favorable à la suppression de ce changement.

Mais, concernant la mise en application de cette réforme, aucune date n'est fixée.  Les États membres n'ont jamais pu se mettre d'accord sur une "nouvelle heure" commune.

Le COVID-19 et ses différentes vagues ont fait plus d'un million de morts dans l’UE. Les confinements et l’urgence sanitaire ont frappé lourdement l’activité économique. Et en 2022, l'invasion russe en Ukraine a débuté. Le temps pour discuter du changement d’heure a donc manqué.

Alors que le débat refait surface, l'une des questions les plus importantes à laquelle il n'a pas encore été répondu de manière concluante est de savoir si l'heure avancée réduit réellement la consommation d'énergie.

Plusieurs études ont montré que l'impact de l'heure avancée sur l'environnement est négligeable, voire négatif. La période est-elle donc aux changements d'heure saisonniers ?

Pourquoi l'heure d'été a-t-elle été introduite en Europe ?

Au Royaume-Uni et en Allemagne, l'heure d'été a été introduite pour économiser le charbon pendant la Première Guerre mondiale. Elle a été abolie à la fin de la guerre, mais est revenue dans les années 1980, lorsque la nécessité d'économiser les ressources est réapparue, sous l'effet de la crise mondiale du pétrole.

Depuis 2002, tous les pays de l'Union européenne - à l'exception de l'Islande - doivent ajuster leurs horloges le dernier dimanche de mars et d'octobre.

L'heure d'été réduit-elle la consommation d'énergie ?

Plusieurs études menées en Europe et aux États-Unis montrent que l'heure d'été n'a que très peu d'effet sur les économies d'énergie.

En Italie, la Société italienne de médecine environnementale a calculé que le simple fait de repousser le changement d'heure de fin octobre à fin novembre permettrait au pays d'économiser 70 millions d'euros en factures de carburant.

Une étude menée par des chercheurs de l'université Charles de Prague a utilisé des données horaires de 2010 à 2017 pour constater que l'heure avancée en Slovaquie permettait des économies d'énergie estimées à seulement 0,8 % de la consommation annuelle d'électricité.

Aux États-Unis, une étude menée par le ministère des transports, en 1975, a montré que l'heure d'été réduisait d'environ 1 % la consommation d'énergie du pays.

Cette économie insignifiante s'explique en partie par le fait que de nombreux Américains se lèvent avant 7 heures du matin. Une grande partie de l'énergie économisée en n'allumant pas les lumières le soir est compensée par le fait de les allumer le matin.

Une publication de 1993 sur la consommation de carburant (gaz et de charbon), en France et en Belgique, a observé une hausse de la consommation de carburant avec l'heure avancée en raison de la conduite supplémentaire. Cette observation a été corroborée par des études sur la dispersion des polluants.

Au lieu de cela, des fuseaux horaires naturels aussi proches que possible de l'heure solaire sont susceptibles d'aligner les courbes quotidiennes de luminosité et de température sur nos horaires.

Cela pourrait permettre de réaliser des économies d'énergie sur l'éclairage industriel et autre, tôt le matin, sur le chauffage, tôt le matin, pendant les mois les plus froids, lorsque les gens partent au travail une heure plus tard, et de réduire les besoins en climatisation dans la voiture pendant les trajets après le travail et le soir à la maison.

PUBLICITÉ

L'Europe va-t-elle cesser de changer d'heure ?

L'année dernière, des experts ont demandé au Conseil de l'Union européenne d'inscrire à son ordre du jour la question de l'abolition des changements d'heure.

La proposition visant à mettre fin aux changements d'heure n'ayant pas encore été mise en œuvre, les partisans de l'abolition espèrent que la question sera abordée lors des élections européennes de juin.

L'Initiative sur l'utilisation du temps a lancé un Manifeste de l'UE sur les politiques liée au temps comprenant douze changements nécessaires que l'Europe doit effectuer pour garantir le "droit au temps" à tous les Européens.

"L'UE doit réagir à l'impact négatif des horloges mal alignées en faisant pression pour mettre en place des fuseaux horaires permanents aussi proches que possible de l'heure solaire (heure naturelle) en Europe", peut-on lire dans ce manifeste.

"Le désalignement des horloges, qui fait commencer les horaires plus tôt que le cycle naturel jour-nuit, augmente le manque de sommeil et a des effets négatifs sur la santé humaine, l'économie et la sécurité. L'UE a le pouvoir de changer cela".

PUBLICITÉ
Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Pourquoi le changement d'heure en Europe n'a toujours pas disparu ?

The Brief from Brussels : Conséquences de la fin du changement d'heure

Changement d'heure : bientôt la fin