EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Observation scientifique : "Les intérêts des pêcheurs sont aussi les nôtres"

En partenariat avec The European Commission
Observation scientifique : "Les intérêts des pêcheurs sont aussi les nôtres"
Tous droits réservés euronews
Tous droits réservés euronews
Par Bryan CarterEuronews
Publié le
Partager cet article
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La détection de difficultés sur le terrain permet de faire remonter l'information aux décideurs, pour que des mesures adéquates puissent être adoptées.

Luca Pisani, biologiste marin à Aquatic Resources Malta, souligne l'importance d'entretenir une étroite collaboration avec les pêcheurs, qui accueillent des scientifiques comme lui à bord de leurs navires.

Cette collaboration permet de rapprocher pêcheurs et décideurs politiques, en termes de préoccupations, et de s'assurer que les décisions soient fondées sur des données précises au regard de la santé de l'océan.

 

"Comme nous travaillons avec le gouvernement, les pêcheurs peuvent avoir tendance à être un peu sceptiques ou réservés lorsqu'ils travaillent avec nous", note Luca Pisani, biologiste marin à Aquatic Resources Malta, "parce qu'ils craignent que nous finissions par mettre en œuvre des politiques ou des réglementations qui pourraient nuire à leurs intérêts, ou que le gouvernement finisse par le faire".

 

"En réalité, nous - en tout cas l'équipe scientifique - ne fournissons aucune information sur ce qui pourrait être illégal ou relever de contrôle. Ce qui nous intéresse, c'est de savoir ce qui est capturé. Et il est dans l'intérêt de tous, en particulier dans le nôtre, de s'assurer que nous savons exactement ce qui est capturé afin d'obtenir un reflet exact de la situation en mer. En effet, ce n'est qu'en comprenant vraiment ce qui se passe que nous pourrons gérer correctement les choses".

"C'est très important d'avoir de bonnes relations de travail avec les pêcheurs et, en fin de compte, leurs intérêts sont les nôtres.

Si la mer ne se porte pas bien, nous voulons le savoir. En effet, si nous parvenons à comprendre et à identifier là où cela semble difficile, nous pourrons en parler aux responsables politiques et aux décideurs afin qu'ils soient mieux armés pour prendre les mesures qui s'imposent pour tenter de protéger la mer dans l'intérêt des pêcheurs".

 

 

 

Partager cet article

À découvrir également

A Malte, les observateurs scientifiques sur le terrain pour collecter les données de l'UE