PUBLICITÉ

Sommet UE sur la migration: Gros étalage de moyens mais faible engagement politique

Sommet UE sur la migration: Gros étalage de moyens mais faible engagement politique
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Une surenchère de moyens financiers et militaires: voilà la conclusion du sommet européen sur la migration. Le budget de l’opération de surveillance

PUBLICITÉ

Une surenchère de moyens financiers et militaires: voilà la conclusion du sommet européen sur la migration. Le budget de l’opération de surveillance et de sauvetage Triton sera triplé. Des Etats comme le Royaume-Uni et la France ont promis d’envoyer des bateaux et des avions en Méditerranée. Les mesures de lutte contre les trafiquants sont reportées au prochain sommet.

“Les dirigeants ont demandé à la diplomatie européenne de proposer des actions afin de capturer et de détruire les bateaux des passeurs avant qu’ils ne puissent les utiliser”, a déclaré le président du Conseil européen, Donald Tusk, lors d’une conférence de presse. “Tout cela en accord avec les lois internationales et dans le respect des droits de l’Homme.”

La France et le Royaume-Uni vont d’ailleurs déposer en commun un projet de résolution à l’ONU pour agir contre les trafiquants.

Ce sommet devait aussi être celui de la solidarité. Un système de quotas était sur la table pour répartir les migrants entre Etats membres. Sur ce point, rien n’a bougé.

“J’aurais voulu que nous soyons plus ambitieux mais cela n’a pas été possible”, a déploré le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker. “Mais les conculsions nous permettent de poursuivre notre reflexion et vous allez voir le résultat vers la mi-mai.”

Le mois prochain, la Commission doit présenter sa stratégie sur l’immigration. Elle devrait inclure des mesures pour une immigration légale. Un point très attendu par les organisation humanitaires qui ont manifesté leur colère au pied du Conseil.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les Nations unies avertissent que le système de santé de Gaza est "à genoux"

Oslo, Madrid et Dublin reconnaissent l'Etat palestinien, renforçant l'isolement de l'Israël

L'Estonie en alerte face aux attaques hybrides russes, accuse Moscou d'interférence avec le GPS