EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

« Il est possible d'enrayer le succès de l'extrême droite » en Europe

« Il est possible d'enrayer le succès de l'extrême droite » en Europe
Tous droits réservés 
Par Euronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

L‘élection présidentielle en Autriche et le référendum italien ont livré leur verdict, opposé sur la politique européenne.

PUBLICITÉ

L‘élection présidentielle en Autriche et le référendum italien ont livré leur verdict, opposé sur la politique européenne. Nous avons interrogé Mario Telo, professeur à l’Université libre de Bruxelles, sur l’issue des deux scrutins.

Euronews:
« Est-ce qu’il y a des points communs entre les deux votes en Italie et en Autriche? »

Mario Telo:
« L’un des points communs concerne les flux de réfugiés et de migrants qui, à cause du nombre de personnes et de leur parcours, génèrent de nombreux changements dans le fonctionnement de nos sociétés et de nos démocraties parce que cela n’est pas régulé par une politique européenne rationnelle. Mais la différence majeure est que l’Autriche, comme l’Allemagne et les Pays-Bas, a une bonne santé économique et il en est de même sur le marché de l’emploi. Les résultats sont biens meilleurs que la moyenne européenne. Avec 46% pour le parti d’extrême droite, l’euroscepticisme n’est pas seulement justifié par le chômage. Il s’explique surtout par la peur de l’immigration, parfois réelle et parfois il s’agit d’une perception subjective. »

Euronews:
« Le risque populiste est-il toujours fort en Europe ou observe-t-on un changement de direction? »

Mario Telo:
« Il est possible d’enrayer le succès de l’extrême droite, dont la dynamique a quand même été confirmée par le résultat de la dernière élection, mais on peut envisager une évolution différente l’année prochaine en Allemagne, aux Pays-Bas et en France. Il est possible de le contrecarrer seulement si une politique européenne d’immigration est mise en place, si elle est coordonnée et rationnelle afin de réguler, d’organiser et de sélectionner une immigration qui réponde à nos besoins économiques et démographiques. Une immigration qui est capable d’enrichir notre marché du travail et de s’inscrire dans notre société multiculturelles. »

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Lutte contre la pédopornographie : les discussions achoppent sur l'accès aux messages

L'Ukraine et la Moldavie entament des négociations formelles d'adhésion avec l'Union européenne

Malgré la guerre, les Ukrainiens célèbrent le solstice d'été