Catalogne : "Il est grand temps de dialoguer" (Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne)

Catalogne : "Il est grand temps de dialoguer" (Frans Timmermans, vice-président de la Commission européenne)
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Lors d’un débat au Parlement européen, la Commission européenne renouvelle son appel au dialogue en Catalogne.

PUBLICITÉ

C’est dans l’urgence que le Parlement européen débat de la situation en Catalogne. La Commission européenne était invitée à prendre position sur le référendum de dimanche et sur les violences policières qui ont eu lieu. Par la voix de son premier vice-président, la Commission apporte son soutien à Madrid. “C’est bien sûr le devoir de n’importe quel gouvernement de maintenir l’Etat de droit et cela nécessite parfois un usage proportionné de la force. L’Union européenne demande à tous les acteurs pertinents de passer rapidement de la confrontation au dialogue”, insiste Frans Timmermans.
Le débat n‘était pas initialement prévu à l’ordre du jour de la session plénière du Parlement. Mais pour l’écologiste espagnol Ernest Urtasun il est urgent que l’Union s’implique dans cette affaire. “Ce week-end il pourrait y avoir une déclaration d’indépendance unilatérale, ce qui serait selon moi une énorme erreur. Mais cela pourrait générer davantage de répression de la part du gouvernement espagnol. C’est donc une situation très délicate”, analyse-t-il.
L’hémicycle est partagé sur la nécessité d’une intervention politique européenne. Pour le chrétien-démocrate espagnol Santiago Fisas, “la solution n’est pas la rupture, c’est le dialogue dans le cadre de la loi”. L’intitulé du débat a lui aussi fait l’objet de nombreuses tractations. Les Verts et la gauche radicale souhaitaient évoquer les violences policières. Les trois principaux groupes politiques ont finalement préféré insister sur la Constitution espagnole et les droits fondamentaux.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les députés demandent la saisie des centaines de milliards d'euros d'actifs gelés de la Russie

L'UE va interdire les produits issus du travail forcé, une mesure qui vise principalement la Chine

Espagne : la campagne électorale pour les européennes est lancée