Grèce : l'UE ne veut pas fermer la porte aux migrants

Grèce : l'UE ne veut pas fermer la porte aux migrants
Tous droits réservés 
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le camp de Moria à Lesbos est pourtant dans une situation sanitaire critique.

PUBLICITÉ

La Grèce se prépare à affronter une nouvelle crise migratoire cet hiver, et c’est dans cet objectif que la Commission européenne assure fournir un soutien logistique aux autorités locales, critiquées pour la gestion du camp de réfugiés sur l’île de Lesbos

“Je crois que nous avons fait des progrès. Donc, oui, nous avons débloqué une grosse somme d’argent, nous leur fournissons le soutien politique nécessaire, nous avons engagé des ONG et toutes les autres parties prenantes. Je crois que c’est le moment de prouver que nous sommes en mesure d’agir”, a déclaré Dimitris Avramopoulos, commissaire européen aux migrants.

Pour lui, pas question de fermer totalement la porte aux réfugiés… du moins pour le moment : “c’est le moment de prouver que l’UE n’est pas une forteresse, ni un espace clos. C’est pourquoi nous encourageons la réinstallation, et en même temps, nous avons choisi la politique de voies légales pour ceux qui veulent venir en Europe”.

Parmi les camps de réfugiés en Grèce, celui de Moria, sur Lesbos, est l’un des plus surpeuplés : le nombre de migrants dépasse 3 fois le seuil de capacité maximal.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le Premier ministre slovaque, blessé par balles, ne se trouve plus dans un état critique (hôpital)

L'accolade du pape François à un Israélien et un Palestinien à Vérone

Des activistes du climat perturbent le trafic aérien à l'aéroport de Munich