PUBLICITÉ

Vers un numerus clausus pour entrer dans la fonction publique européenne ?

Vers un numerus clausus pour entrer dans la fonction publique européenne ?
Tous droits réservés 
Par Loreline Merelle
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

Le déséquilibre entre candidats des pays du Sud et du Nord de l'Europe s'accroît aux concours de la fonction publique européenne. Il y a trop d'Italiens par rapport aux Français ou aux Allemands. Si cette situation persiste, la Commission européenne pourrait imposer un numerus clausus.

PUBLICITÉ

Chaque année, près de 50 000 candidats passent les concours de la fonction publique européenne. Mais ces dernières années, on constate un fort déséquilibre régional entre les pays du Sud et les pays du Nord de l'Europe. 

Entre 2010 et 2017, 49000 Italiens et 27000 Espagnols ont passé les tests de recrutement pour la catégorie AD-5 où la rémunération débute à 4500 euros. La Grèce est sur-représentée. 

Stefano a passé le concours, attiré notamment par la rémunération élevée dans la fonction publique européenne. "Je pense que c'est vraiment intéressant pour un jeune de mon âge. En Italie, ce serait presque impossible."

Stefano, candidat italien au concours de la fonction publique européenne

Au contraire, les Français et les Allemands ont été chacun moins de 20 000 à candidater. La réforme de la fonction publique européenne semble avoir rendu les postes d'administrateurs moins attractifs.

La transformation de ce concours d'un modèle à la française à un modèle managérial d'obédience anglo-saxonne peut aussi expliquer la chute des candidatures françaises.

Si ce déséquilibre persiste, la Commission européenne pourrait imposer des numerus clausus pour limiter le nombre de candidats.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L’UE cherche des réponses communes au défi migratoire

La Commission européenne espère poursuivre le dialogue avec Varsovie

L’Union européenne presse Malte