The Brief : l'UE vent debout contre les discours haineux sur le web

The Brief : l'UE vent debout contre les discours haineux sur le web
Tous droits réservés 
Par Yoann Giammetta-D'Angelo
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Depuis 2016, un code de conduite impulsé par l’UE supervise la modération de ces propos. Des progrès ont été enregistrés, mais il est toujours possible de faire mieux.

PUBLICITÉ

Prévenir la diffusion de propos haineux sur les réseaux sociaux : c’est la mission depuis 2016 d’un code de conduite impulsé par l’Union européenne et adopté par certaines plateformes numériques. Mais aujourd’hui, la Commission européenne veut aller encore plus loin.

Un nouveau parti politique, dans la gauche en Pologne :

Séparation de l’Église et de l’État, salaire égal entre les hommes et les femmes, fermeture des mines de charbon…

Voici « Printemps », lancé dimanche par Robert Biedron, premier homme politique de Pologne ouvertement homosexuel.

Un parti aux grandes lignes progressistes, créé dans un pays où prédominent conservateurs et l’Église catholique. "Printemps" devra faire ses preuves aux législatives polonaises prévues à l’automne.

Le veto hongrois

Face à la Ligue arabe, la Hongrie a été le seul état membre de l'UE à avoir dit "non" à une position commune, pour une coopération avec l'organisation. Budapest dénonce notamment toute référence à la question migratoire dans le texte préparatoire du sommet UE/Ligue arabe prévu fin février.

Brexit : un dédommagement pour les éleveurs irlandais

Les éleveurs de bovins irlandais seront indemnisés, en cas de Brexit sans accord. La Commission européenne a accepté de dédommager ces éleveurs, à hauteur de plusieurs centaines de millions d'euros, si le marché devait s'effondrer, après la perte éventuelle de clients britanniques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : les partis d'extrême droite réunis en congrès à Madrid à l'appel du parti Vox

Troubles en Nouvelle-Calédonie : pourquoi parle-t-on de l'Azerbaïdjan ?

Deux morts et cinq disparus après une collision de bateaux en Hongrie