PUBLICITÉ

Coronavirus : l’UE coordonne sa réponse

Coronavirus : l’UE coordonne sa réponse
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Isabel Marques da Silva
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les Etats membres sont en contact régulier pour lutter contre l’épidémie.

PUBLICITÉ

La Belgique est touchée à son tour par le coronavirus. Les autorités reconnaissent que parmi les neufs Belges rapatriés dimanche de Wuhan en Chine, une personne est infectée. Dans l'Union européenne plus d'une vingtaine de cas sont recensés. Les eurodéputés réclament une évaluation conduite par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies. Sa directrice, Andrea Ammon, rappelle qu’il "y a des échanges réguliers entre les Etats membres sur les mesures qu'ils ont prises: informer le public, informer les voyageurs, informer les professionnels de santé et d'autres".

En 10 jours, la Chine a construit un hôpital de 1 000 lits à Wuhan. Pékin a aussi aménagé les centres de conférence pour accueillir de nouveaux patients. Le représentant chinois auprès de l'Union européenne assure que son pays déploie tous les moyens possibles. "Nous ne relâcherons pas nos efforts. Nous devons avancer pour atteindre notre objectif, mettre un terme à cette épidémie", affirme Zhang Ming.

Les dernières hypothèses scientifiques évoquent une chauve-souris qui aurait pu contaminer une autre espèce animale en contact avec l'homme sur un marché de Wuhan. Pour le président de la commission Environnement du Parlement européen il est temps de ne plus fermer les yeux sur les faibles standards sanitaires actuellement en vigueur en Chine. "Le système de traçabilité de ce que mangent les Chinois est aujourd'hui totalement dépassé. Nous Européens nous ne sommes quasiment pas autorisés à faire des audits en Chine sur des produits qui sont pourtant exportés vers l'UE", insiste Pascal Canfin. Le parlementaire souhaite la tenue d'une réunion extraordinaire des ministres de la Santé de l'UE. Il s'agit aussi pour les Etats membres de convaincre Pékin d'accepter une mission des experts de l'Organisation mondiale de la santé pour évaluer la mise en œuvre des recommandations.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les premiers effets du coronavirus se font sentir sur l'économie mondiale

Fini de jouer ! A cause du coronavirus, Macao est obligé de fermer tous ses casinos

Coronavirus : les rapatriements se poursuivent en Europe