L’UE propose de nouvelles armes dans la bataille du commerce internationale

L’UE propose de nouvelles armes dans la bataille du commerce internationale
Tous droits réservés ANDY WONG/AP
Tous droits réservés ANDY WONG/AP
Par Jack Parrock
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Afin de préserver le marché unique, la Commission propose de mieux surveiller les subventions étrangères auprès d’entreprises européennes.

PUBLICITÉ

L’Union européenne évalue la possibilité de se doter d’armes pour répondre aux investissements étrangers qui pourraient déstabiliser le marché unique. "_Nous proposons que la Commission et les autorités nationales en Europe puissent mener des actions si une entreprise qui opère en Europe obtient des subventions qui menacent le marché unique. Les autorités auraient le pouvoir de régler la situatio_n", résume la vice-présidente de la Commission européenne, Margrethe Vestager.

L’Union observe en effet des investissements croissants en Europe d’entreprises chinoises détenues par l’Etat. Un porte-parole de Pékin à Bruxelles répond que son pays ne fait que suivre les règles de l’Organisation mondiale du commerce.

Certains petits Etats membres de l’Union s’inquiètent d’une telle proposition qui pourrait entraver les investissements étrangers. En revanche la France et l’Allemagne soutiennent cette initiative. Selon Tom White, directeur du bureau bruxellois de Global Counsel, cette annonce marque la prise de conscience de l’UE que le commerce international est devenu un champ de bataille entre les principales puissances économiques. "L’Union ne retrousse pas encore ses manches pour se lancer dans une bagarre, mais elle pose sur la table des armes pour montrer que c’est du sérieux", explique-t-il.

Cette proposition sur les investissements étrangers sera évoquée lundi prochain lors de la visioconférence entre les dirigeants européens et chinois. La consultation européenne se prolongera jusqu’au mois de septembre.

Journaliste • Grégoire Lory

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Accord commercial Pékin-Washington

Les partis d'extrême droite européens réunis en congrès à Madrid à l'appel du parti Vox

Troubles en Nouvelle-Calédonie : pourquoi parle-t-on de l'Azerbaïdjan ?