EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Frontex sous le feu des critiques du Parlement européen

Frontex sous le feu des critiques du Parlement européen
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2019 The Associated Press. All rights reserved
Par Efi KoutsokostaEuronews
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des intervenants de l’agence européenne sont soupçonnés d’être impliqués dans le refoulement en mer de migrants.

PUBLICITÉ

Le directeur de Frontex est dans l'œil du cyclone. Les sociaux-démocrates au Parlement européen demandent la démission du responsable de l’Agence européenne de garde-frontières et de garde-côtes. 

Des agents sont soupçonnés d'être impliqués dans le renvoi en mer de migrants qui tentaient de rejoindre l'Union européenne. "Concernant les présumés refoulements, nous n'avons aucune preuve qu'il y ait eu une participation directe ou indirecte des équipes ou des agents de Frontex", assure Fabrice Leggeri. Mais l'intervention ne semble pas avoir convaincu les élus. Une eurodéputée suédoise assure qu’on a demandé à des intervenants suédois d'une opération de Frontex de ne pas signaler de violations des droits fondamentaux. 

"Tous les incidents, des tirs, des tirs sur des personnes, la destruction des moteurs des bateaux, renvoyer des personnes en mer, nous parlons de refoulement", insiste l’eurodéputée Tanja Fajon (S&D). La Slovène s’interroge sur le respect de l’Etat de droit qui "est devenu apparemment l'objet de moqueries" en ce moment, ajoute-t-elle. Le directeur de Frontex reconnait toutefois que le recrutement d'observateurs des droits de l'homme a été reporté.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Accusation de refoulement contre Frontex ; "toutes les questions doivent avoir des réponses"

Un nouveau plan européen pour favoriser l’intégration des migrants

Difficile débat européen sur la migration et l'asile