Grève à Brussels Airlines : de nombreux vols perturbés ce lundi

Grève à Brussels Airlines : de nombreux vols perturbés ce lundi
Tous droits réservés Euronews
Tous droits réservés Euronews
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les employés de Brussels Airlines dénoncent une surcharge de travail "intenable".

PUBLICITÉ

Le personnel de bord de Brussels Airlines était en grève ce lundi à l’aéroport de Bruxelles. Il dénonce notamment des conditions de travail "intenables". De nombreux vols ont été perturbés.

Madrid, Göteborg, Tel Aviv. Voici quelques-uns des 57 vols perturbés ce lundi à l'aéroport de Bruxelles. En conflit avec leurs supérieurs depuis des mois, les employés de Brussels Airlines affirment que la grève était leur dernier recours.

"Cette compagnie mise structurellement sur la bonne volonté du personnel et ce n'est pas une situation saine", témoigne Bert Aerts, pilote d'avion à Brussels Airlines.

Le personnel de cabine se dit surmené et sous-payé. La désorganisation de la compagnie les empêche de planifier leur vie personnelle à l'avance.

"C'est très dur physiquement et mentalement car nous avons de longues tranches horaires avec peu de repos. Quand nous disons que nous sommes fatigués, ils ne réagissent pas", ajoute Claudia, hôtesse de l'air.

En temps normal, les allées de l'aéroport devraient être bondées pour un lundi avant Noël. Mais la plupart des passagers ont été informés à l'avance de l'annulation de leur vol en raison de la grève.

Si le personnel regrette le moment choisi pour la grève, il espère qu'elle pourra déclencher une prise de conscience sur le coût réel des vols bon marché.

"Le marché ne veut pas nous donner de l'argent, alors ce sont les travailleurs du transport qui en subissent les conséquences avec la sueur de leur front", dénonce le pilote Bert Aerts.

Encore affaibli par les pertes dues au Covid, **Brussels Airlines a déclaré qu'elle regrettait les perturbations subies par les clients et qu'elle était prête à mener un "dialogue constructif" avec le personnel. **

Cette grève leur a coûté 700 000 euros de dommages et intérêts, ainsi qu'une atteinte à leur réputation.

Journaliste • Méabh Mc Mahon

Video editor • Yolaine De Kerchove Dexaerde

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Espagne : les partis d'extrême droite réunis en congrès à Madrid à l'appel du parti Vox

Troubles en Nouvelle-Calédonie : pourquoi parle-t-on de l'Azerbaïdjan ?

Deux morts et cinq disparus après une collision de bateaux en Hongrie