This content is not available in your region

Le plan de l’Union européenne pour réduire sa dépendance au gaz russe

Access to the comments Discussion
Par Christopher Pitchers  & Euronews
euronews_icons_loading
Le plan de l’Union européenne pour réduire sa dépendance au gaz russe
Tous droits réservés  Pavlo Palamarchuk/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Alors que les Etats-Unis choisissent un embargo sur les importations de gaz et de pétrole russe, l'Union européenne préfère employer une autre voie plutôt que de rompre les approvisionnements en provenance de son puissant voisin. 

La Commission européenne propose de réduire d'ici la fin de l'année de deux tiers le recours aux hydrocarbures russes.

Le vice-président de l'institution reconnaît que le défi est sans pareil. "C'est difficile, c'est très difficile mais c'est possible si nous sommes prêts à aller plus loin et plus vite que ce que nous avons fait auparavant", assure Frans Timmermans.

La Commission a présenté mardi son plan pour rendre l'UE plus indépendante à l'égard des hydrocarbures russes. A cause de cette contrainte les prix de l'énergie flambent depuis le lancement de l'invasion de l'Ukraine par Moscou.

Une large partie de ces coûts sera supportée par les consommateurs. Dès lors, les eurodéputés demandent un ambitieux plan de soutien. "Au milieu d'une crise comme celle-ci nous avons besoin de mesures extraordinaires, de mesures plus ambitieuses pour répondre au problème de la pauvreté énergétique", insiste l’eurodéputé Pedro Marques (S&D).

La Commission compte réduire à court terme la dépendance européenne au gaz russe en remplaçant cette ressource par du gaz naturel liquéfié venu du Qatar et des Etats-Unis. Elle veut aussi rendre obligatoire tous les ans au 1er octobre le remplissage à 90% des capacités de stockage de gaz dans l'UE.