This content is not available in your region

L'UE coordonne ses efforts pour aider et protéger les réfugiés ukrainiens

Access to the comments Discussion
Par Shona Murray  & Euronews
euronews_icons_loading
A young boy from Ukraine eats chocolate in a hostel in Budapest, Hungary, Thursday, March 24, 2022.
A young boy from Ukraine eats chocolate in a hostel in Budapest, Hungary, Thursday, March 24, 2022.   -   Tous droits réservés  Anna Szilagyi/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

L'Union européenne cherche à coordonner ses efforts pour faire face aux arrivées de réfugiés ukrainiens. Réunis lundi à Bruxelles, les ministres de l'Intérieur veulent pouvoir apporter en priorité une aide médicale et psychologique, il s'agit aussi de pouvoir loger les personnes qui fuient les combats.

Les 27 veulent déployer les moyens nécessaire pour protéger les femmes et les enfants non accompagnés qui pourraient devenir victimes de trafic d'êtres humains.

"Nous avons des rapports toujours plus nombreux des organisations de l'ONU sur le terrain, en particulier dans les Etats membres. Ils disent voir de plus en plus de voitures suspectes qui embarquent des femmes et des enfants. C'est pourquoi nous avons activé le réseau de coordination contre le traffic", s'inquiète la Commissaire européenne en charge des Affaires intérieures Ylva Johansson.

2,2 millions de réfugiés sont actuellement en Pologne; suivent ensuite la Roumanie, la Moldavie, la Hongrie et la Slovaquie.

Les ministres ont aussi évoqué à Bruxelles le défi financier que représente ces déplacés. L'Union évalue les fonds qu'elle peut utiliser ou ré-employer pour venir en aide aux pays d'accueil. Le dispositif de protection temporaire, actuellement en place, permet l'accès au logement, au marché du travail, au système scolaire et de santé. Mais les personnes les plus vulnérables ont des besoins particuliers.

"Ce qui est important en parallèle c'est que les pays européens augmentent fortement leur capacité d'accueil pour s'assurer que tous ceux qui arrivent, familles et enfants, aient accès à un hébergement sûr (...) Ces personnes auront aussi besoin d'être orientées vers des services de base ainsi que de soutien psycho-social. Les enfants non accompagnés devront également avoir accès à des réseaux de tutelle", explique Stephanie Pope d'Oxfam UE.

Certains Etasts atteignent leur capacité maximale d'accueil. La Commission européenne cherche donc à mettre en place une plateforme d'enregistrement des réfugiés pour permettre de coordonner les besoins et les demandes des pays membres.