This content is not available in your region

L’Espagne et les Pays-Bas s’entendent sur une réforme des règles budgétaires de l’UE

Access to the comments Discussion
Par Euronews
euronews_icons_loading
Les Premiers ministres espagnol et néerlandais
Les Premiers ministres espagnol et néerlandais   -   Tous droits réservés  BART MAAT/AFP

C’est une alliance surprenante en matière de politique fiscale. L’Espagne et les Pays-Bas se sont entendus sur les principes d’une réforme des règles budgétaires de l'UE. Généralement les deux pays représentent au contraire des points de vue très différents sur ce dossier.

La ministre néerlandaise des Finances veut justement mettre de côté ces discordances. "Ne perdons pas de temps et d'énergie sur des différences superficielles. Concentrons-nous sur les points communs", souligne Sigrid Kaag.

Un cadre budgétaire suspendu

Les règles actuelles obligent les Etats membres à maintenir leur déficit public sous la barre des 3% du Produit intérieur brut (PIB). La dette publique nationale ne doit pas dépasser 60% du PIB.

Toutefois ces dispositions sont suspendues depuis mars 2020. Il s’agissait pour l’UE d’**amortir le choc économique provoqué** par la pandémie de covid-19. L'UE veut réformer ce cadre avant sa réactivation en 2023.

Derrière cette bataille se cache surtout une question de calendrier et d’exécution : à quelle vitesse les Etats membres doivent réduire leur dette ? L'Espagne et les Pays-Bas répondent que le rythme doit être "progressif mais ambitieux".

Cet effort doit être fondé sur les besoins nationaux. Madrid et La Haye disent vouloir des règles simples, transparentes et crédibles mais surtout équitables pour tous les pays membres. Toutefois les deux capitales ne proposent pas de changer les objectifs de 3% et de 60%.