This content is not available in your region

L'Union européenne salue la victoire d'Emmanuel Macron

Access to the comments Discussion
Par Yolaine De Kerchove Dexaerde
euronews_icons_loading
Les partisans d'Emmanuel Macron rassemblés à Paris, le 24/04/2022
Les partisans d'Emmanuel Macron rassemblés à Paris, le 24/04/2022   -   Tous droits réservés  Lewis Joly/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Le quartier européen de Bruxelles et les chefs des institutions européennes célèbrent ce matin la victoire du pro-européen Emmanuel Macron aux élections françaises.

Les dirigeants de l'UE se sont empressés de féliciter leur ami, Emmanuel Macron, qu'ils connaissent bien et en qui ils ont confiance.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a tweeté : "Ensemble, nous ferons avancer la France et l'Europe". Son homologue, le président du Conseil de l'UE, Charles Michel, a quant à lui tweeté : "Bravo cher Emmanuel Macron, nous pouvons compter sur la France 5 ans de plus".

L'ancien président du Conseil de l'UE, l'homme politique polonais Donald Tusk, s'est exprimé un peu plus librement. Il a déclaré : "Plus d'Europe/moins de Russie - Vive la France" (une allusion aux liens entre Marine Le Pen et Vladimir Poutine).

L'ancien Premier ministre belge et député européen Guy Verhofstadt a déclaré "UE 2 - Populistes 0 " ; un clin d'œil aux électeurs slovènes qui, ce week-end également, se sont rendus aux urnes et ont choisi un nouveau libéral plutôt que le populiste Janez Jansa.

La raison en est simple : Marine le Pen, la rivale de Macron, que l'on voit ici en couverture de Politico cette semaine, n'a pas d'amis ou d'alliés ici à Bruxelles dans la sphère politique européenne. A part les députés européens de son parti d'extrême droite ID, on la voit rarement dans les cercles centristes ici, même si bien sûr elle a nettoyé son image et changé sa position sur l'UE, elle est toujours connue ici à Bruxelles pour sa position anti-UE, ses convictions anti-OTAN et son approche non coopérative de la recherche du consensus.

Et on retrouve une image similaire à la une des journaux européens ce matin, si l'on regarde le journal belge de Standaard. _"\__Grand soulagement en Europe suite à la victoire de Macron"._

La Republicca d'Italie - "Avec Macron, l'Europe gagne". Mais le journal espagnol El País titre en première page "Macron bat Le Pen dans une France fracturée".

Et ce dernier point, en fait, malgré le soulagement initial, est celui que la majorité des journaux soulignent - à quel point la France est divisée et combien de nombreux électeurs sont mécontents. Sans parler de l'importance de l'abstinence. - Et cela a également été mentionné dans le Sunday Independent d'Irlande . Eilis o Hanlon écrit hier, "Commencez à écouter les gens ou préparez-vous au populisme, pas seulement en France mais partout", disant qu'il ne sert à rien de dire aux gens que l'UE est en bonne forme pour faire face à une crise économique si les gens qui luttent ne le ressentent pas dans leur vie quotidienne. Il rappelle que tout ne va pas pour le mieux en Europe et que les politiciens doivent répondre aux préoccupations des citoyens, notamment à la hausse du coût de la vie.

Journaliste • Méabh Mc Mahon

Video editor • Vassilis Glynos