This content is not available in your region

L’exception ibérique sur le marché énergétique européen

Access to the comments Discussion
Par Aida Sanchez Alonso  & Euronews
euronews_icons_loading
Les Premiers ministres espagnol et portugais
Les Premiers ministres espagnol et portugais   -   Tous droits réservés  AP Photo/Geert Vanden Wijngaert

C'est l'exception ibérique. L'Espagne et le Portugal vont bénéficier d'une dérogation sur le marché européen de l'énergie. Madrid et Lisbonne sont parvenues à un accord avec l'Union européenne pour plafonner le prix du gaz.

Le texte prévoit un coût de 40 euros par mégawattheure qui progressera jusqu'à 50 euros, ce qui représente la moitié du prix actuel du gaz. Cette mesure d'urgence est temporaire et ne pourra être mise en œuvre que pendant 12 mois.

"C'est un accord qui vise principalement à renforcer la protection des consommateurs qui sont plus exposés à l'évolution du marché de gros de l'électricité, en découplant le prix du gaz naturel de la formation des prix", explique la ministre espagnole en charge de la Transition énergétique Teresa Ribera.

L'accord entrera en vigueur la semaine prochaine et le portefeuille des consommateurs espagnols et portugais le ressentira dès le mois de mai.

"Tous les consommateurs vont en bénéficier, personne ne sera lésé", assure Duarte Cordeiro, ministre portugais de l’Action climatique.

Cet accord a été convenu sur le principe lors du dernier sommet européen. Les chefs d'Etat et de gouvernement avaient alors reconnu la singularité de la péninsule ibérique. Les deux pays ont une part plus élevée d'énergies renouvelables mais disposent de moins de connections avec les autres pays membres.