This content is not available in your region

Trois questions sur les élections en Irlande du Nord

Access to the comments Discussion
Par Oceane Duboust
Une femme quitte un bureau de vote après avoir voté à Clonoe, en Irlande du Nord, jeudi 5 mai 2022.
Une femme quitte un bureau de vote après avoir voté à Clonoe, en Irlande du Nord, jeudi 5 mai 2022.   -   Tous droits réservés  Peter Morrison/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved.

Les élections locales se sont déroulées hier au Royaume-Uni. Les regards se sont particulièrement tournés vers l'Irlande du Nord où le Sinn Féin est donné en première place dans les sondages. Trois questions pour comprendre l'importance de ce revirement historique.

Comment fonctionne le parlement nord-irlandais ?

Depuis 1998, date de l’accord du « Vendredi saint », le parlement fonctionne dans une co-gouvernance entre les principaux partis. Le Premier ministre et le vice-Premier ministre, issus des groupes opposés de l’Assemblée d’Irlande du Nord prennent conjointement leurs décisions. Ils sont aussi liés dans leur fonction, ainsi la démission de l’un entraîne automatiquement celle de l’autre.

Celles-ci concernent le domaine de la santé, de la justice de l’éducation ou encore de l’environnement mais « certains domaines_–_comme la politique étrangère ou la défense – reste l’apanage du parlement de Westminster » comme le souligne The Irish Times (en anglais).

Quels sont les principaux partis en Irlande du Nord ?

  • Le Sinn Féin : Donné en tête des sondages, le parti Sinn Fein a longtemps été associé au groupe paramilitaire de l’IRA (Armée républicaine irlandaise). En effet, le groupe politique est ouvertement en faveur d’une réunification de l’Irlande.

Michelle O’Neill, 45 ans, est élue à la tête du parti en 2017 et fait campagne pour le poste de Premier ministre.

  • Le Parti unioniste démocrate DUP : Historiquement majoritaire au sein de l’Assemblée d’Irlande du Nord, ce parti à tendances conservatrices est dirigé par Jeffrey Donaldson. Positionné en faveur du Brexit en 2016, les relations se sont tendues avec Londres. Le point de discorde : l'épineux protocole nord-irlandais qui rétablit le contrôle sur certaines marchandises et ralentit de fait une partie de l'économie.

De plus, le parti a été secoué par plusieurs démissions ces dernières années.

  • Alliance, se présente comme non aligné sur la question de la réunification de l’Irlande. Sur la question de la religion, historiquement liée à la politique, Alliance se veut un parti non confessionnel. Les sondages le donne en troisième place aux élections.

Quelles sont les préoccupations des Irlandais pour ces élections ?

Comme d’autres pays, le Royaume-Uni se retrouve face à une inflation qui pèse de plus en plus sur le budget et le moral des ménages. D’après le site The Irish News (en anglais), les produits de consommation courante ont vu leurs prix augmenter de près de 3%. 
Une inflation qui s’ajoute à la flambée des prix de l’immobilier qui touche particulièrement les primo-accédants. 

Autre préoccupation majeure des Irlandais du nord : le système de santé. L’organisation FackCheckNI (en anglais) a ainsi établi que le nombre de patients devant attendre plus d’un an pour une consultation spécialisée était 100 plus élevé en Irlande du Nord qu’en Angleterre.

Tweet de Michelle O’Neill du Sinn Féin pour les élections locales.

C’est sur ces deux sujets que le Sinn Féin a fait campagne ces dernières semaines mettant la question de la réunification de l’Irlande au second plan.

Le dépouillement qui a commencé ce vendredi matin dira si les sondages ont vu juste.