This content is not available in your region

Irlande du Nord : Londres envisage de reconnaitre l'irlandais comme langue officielle

Access to the comments Discussion
Par Ken Murray
euronews_icons_loading
Un bâtiment à Belfast
Un bâtiment à Belfast   -   Tous droits réservés  euronews

Cela faisait plus de 100 ans que de nombreux Irlandais attendaient cette décision historique. Le gouvernement britannique a présenté ce mercredi un projet de loi visant à reconnaitre l'irlandais comme une langue officielle en Irlande du Nord.

Alors que le parti nationaliste du Sinn Fein salue la décision de Londres, les unionistes s'opposent à cette évolution qu'ils considèrent comme une menace pour l'identité britannique de l’Irlande du Nord.

"Nous ne devons plus être des citoyens de seconde zone dans notre propre pays. La langue irlandaise sera beaucoup plus visible. Elle pourra être parlée devant les tribunaux. Cette législation vieille de plusieurs siècles sera supprimée", dit Caoimhin O'Seanáin, un habitant de Beslfast-Ouest. 

Une minorité parle couramment l'irlandais

Le recensement de 2011 avait révélé que seuls 3,7 % des résidents d'Irlande du Nord parlaient couramment l'irlandais. Mais depuis, que le Sinn Fein a obtenu le ministère de l'Éducation, la langue irlandaise est revenue en force dans les écoles. Aujourd'hui, une quarantaine d'écoles enseignent dans la langue d’origine.

À Belfast-Est, où vivent en majorité les protestants, le nombre de personnes qui apprennent l'irlandais augmente.

"Je pense que c'est un premier pas très important. Cette loi donne à la langue une reconnaissance officielle en Irlande du Nord pour la première fois depuis la fondation de l'État", se réjouit Aodan Mac Seafraidh, membre du projet Turas à Belfast-Est.

Les opposants à la loi

Mais ce projet de loi ne satisfait pas tout le monde. A Belfast-Est, des habitants opposés à la langue irlandaise estiment que le budget de 4 millions alloué pourrait être mieux dépensé ailleurs.

"Je n'approuve pas cette loi. J'ai été élevé en tant que Britannique, alors je crois en l'identité britannique", dit une Irlandaise de Belfast. 

"Je pense vraiment que c'est un gâchis, parce qu'il y a très peu de gens qui parlent irlandais dans ce pays, alors quel en est l'intérêt de cette loi ?", explique un autre opposant à la loi. 

Alors que les unionistes s'opposent à cette loi, affirmant qu'il s'agit d'une nouvelle concession faite aux nationalistes irlandais, des habitants de la région estiment que cette loi permettra non seulement de sauver un élément de la culture irlandaise, mais aussi de promouvoir une langue qui était sur le point de disparaître.