This content is not available in your region

Où se trouvent les groupements tactiques multinationaux de l’OTAN en Europe?

Access to the comments Discussion
Par Alice Tidey  & Euronews
euronews_icons_loading
En un an l'OTAN a multiplié par 10 sa présence militaire en Europe
En un an l'OTAN a multiplié par 10 sa présence militaire en Europe   -   Tous droits réservés  AP Photo/Frank Augstein

Selon les données de l'OTAN, il y avait 4 650 soldats sous commandement direct de l'Alliance en février 2021, soit un an avant l’invasion de l’Ukraine par la Russie. Ces troupes étaient stationnées dans quatre groupements tactiques multinationaux situés respectivement en Estonie, en Lettonie, en Lituanie et en Pologne.

Au fil des mois la Russie a commencé à déployer ses forces et ses capacités d’attaque le long de sa frontière avec l'Ukraine. Ce mouvement s’est intensifié en fin d’année dernière et au mois de janvier. Moscou expliquait qu'il s'agissait d'une mesure défensive face à l'aspiration de l'Ukraine à rejoindre l'OTAN et face à l'expansion orientale de l'Alliance depuis les années 1990.

En réaction l'OTAN a renforcé ses positions à l'est avec l'envoi de troupes et de moyens militaires supplémentaires.

Un mois après le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, 40 000 soldats alliés se trouvaient sous le commandement direct de l'OTAN. Chacun des groupements tactiques existants a été fortement renforcé. Celui de la Pologne est passé de 1 010 à 10 500 hommes, tandis que quatre nouveaux groupements tactiques ont été mis en place en Slovaquie, en Hongrie, en Roumanie et en Bulgarie.

En outre, de nombreux pays européens ont demandé la présence de troupes américaines supplémentaires sur leur sol dans le cadre d'accords bilatéraux, ce qui porte le nombre total de soldats américains en Europe à environ 100 000, soit le niveau le plus élevé depuis 2005.

L'agression de la Russie a également conduit les membres européens de l'OTAN à s'engager à augmenter considérablement leurs dépenses en matière de défense afin d'atteindre l'objectif de l'Alliance, à savoir consacrer 2 % du PIB.

Les membres de l'OTAN ont également entamé une "réinitialisation" de leur stratégie, promettant de renforcer encore davantage les déploiements et les capacités au sol, en mer et dans les airs. Des précisions sur cette approche devraient être dévoilées lors d'un sommet en juin.

De plus, deux pays européens - la Suède et la Finlande - ont officiellement demandé à rejoindre l'OTAN, ce qui doublerait la longueur de la frontière commune de l'Alliance avec la Russie.

Regardez notre reportage vidéo ci-dessus pour plus de détails.