This content is not available in your region

Londres présente sa révision unilatérale du protocole nord-irlandais, Bruxelles réagit

Access to the comments Discussion
Par euronews  avec AFP
euronews_icons_loading
La Commission européenne a menacé le gouvernement britannique d'actions en justice.
La Commission européenne a menacé le gouvernement britannique d'actions en justice.   -   Tous droits réservés  AP Photo/Olivier Matthys

La tension monte à nouveau entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Après des mois d'impasse, le gouvernement britannique est passé à l'action lundi en présentant au Parlement son projet de loi qui remet en cause le statut post-Brexit de l'Irlande du Nord, au risque de représailles des Européens qui jugent le texte illégal.

Alors que l'UE a menacé le gouvernement britannique d'actions en justice, estimant que son initiative nuisait à "la confiance mutuelle", Londres estime ne plus pouvoir attendre vu la paralysie politique causée par le protocole nord-irlandais dans la province britannique.

Après avoir menacé d'outrepasser purement et simplement ce traité international qu'il a négocié et signé, le gouvernement de Boris Johnson a choisi de légiférer pour le modifier unilatéralement.

"Nous sommes très clairs sur le fait que nous agissons de manière légale", a assuré la cheffe de la diplomatie Liz Truss à la télévision.

Bruxelles menace Londres d'actions en justice

La Commission européenne a menacé le gouvernement britannique d'actions en justice.

"C'est avec une grande préoccupation que nous prenons note de la décision prise aujourd'hui par le gouvernement britannique de déposer un projet de loi annulant des éléments essentiels du protocole. Une action unilatérale nuit à la confiance mutuelle", a déclaré le vice-président Maros Sefcovic.

"Dans un premier temps, la Commission va envisager de poursuivre la procédure d'infraction lancée contre le gouvernement britannique en mars 2021", a déclaré M. Sefcovic.

Washington exhorte Londres à "poursuivre les négociations de bonne foi" avec l'UE

Les Etats-Unis ont exhorté lundi le Royaume-Uni à "poursuivre les négociations de bonne foi" avec l'Union européenne pour sortir de l'impasse au sujet du statut post-Brexit de l'Irlande du Nord.

Dans un appel téléphonique, le chef de la diplomatie Antony Blinken a plaidé auprès de son homologue britannique Liz Truss pour une "solution qui préserve les acquis de l'Accord du Vendredi Saint" signé en 1998 pour mettre fin à trois décennies de violences entre unionistes, surtout protestants, et républicains, à majorité catholique.

Le protocole a pour objectif d’éviter le retour d’une frontière physique entre l’Irlande du Nord, et la République d'Irlande .

l'Irlande du Nord applique les règles douanières de l'UE et continue de faire partie du marché unique afin d'éviter les contrôles aux frontières entre les deux territoires sur l’île d’Irlande.