PUBLICITÉ

Le Parlement européen ne s’oppose pas au label "vert" pour le nucléaire et le gaz

Les eurodéputés ne s'opposent pas à accorder le label "vert" au nucléaire et au gaz
Les eurodéputés ne s'opposent pas à accorder le label "vert" au nucléaire et au gaz Tous droits réservés Jean-Francois Badias/AP
Tous droits réservés Jean-Francois Badias/AP
Par Grégoire Lory
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les eurodéputés ne s'opposent pas à la proposition de la Commission européenne d'inclure les activités gazières et nucléaires dans la taxonomie de l'UE.

PUBLICITÉ

Le nucléaire et le gaz sont considérés comme des énergies durables. Le Parlement européen a rejeté mercredi une proposition qui visait à exclure ces deux ressources de la taxonomie. Autrement dit, le nucléaire et le gaz pourront bénéficier des investissements en faveur de la lutte contre le changement climatique.

Pour les eurodéputés écologistes ce résultat remet en cause la feuille de route environnementale des 27.

"C'est un désastre pour le Pacte vert. Si vous voulez perdre toute crédibilité en vous tirant une balle dans le pied c'est exactement ce qu'il faut faire", regrette Philippe Lamberts , co-président des Verts.

L’issue du vote s'annonçait incertaine dans l'hémicycle. Les groupes politiques étaient eux-mêmes fracturés par les intérêts nationaux. Finalement le scrutin s'est révélé assez clair. Une majorité de 328 eurodéputés, contre 278, ne s'oppose pas à considérer le nucléaire et le gaz comme des énergies de transition.

Pour les partisans de la proposition faite en janvier par la Commission européenne, ce pas était nécessaire.

"Le gaz est possible uniquement pour remplacer le charbon, seulement avec les meilleures technologies disponibles. Concernant le nucléaire, le nucléaire est risqué c'est pourquoi il n'est pas dans la catégorie verte mais c'est une énergie décarbonée. C'est donc utile dans la lutte contre le changement climatique", se félicite le président de la commission Environnement du Parlement européen, Pascal Canfin (Renew Europe).

La **taxonomie permet de classifier les investissement**s considérés comme durables ou non dans l'UE. Si le Conseil, l'institution qui représente les Etats membres, ne s'opposent pas non plus à cette classification, alors cette législation entera en vigueur en 2023.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Taxonomie : 12 ONG lancent une procédure contre le label vert accordé au gaz et au nucléaire

Climat : la réforme du marché carbone adoptée par le Parlement européen

Le fabricant d'Oreo Mondelez va devoir payer une amende de 337,5 millions d'euros