PUBLICITÉ

Les sanctions de l'UE à l'origine de la crise alimentaire mondiale, comme le prétend la Russie ?

L'accord entre l'Ukraine et la Russie devrait permettre l'exportation de tonnes de céréales bloquées à cause de la guerre
L'accord entre l'Ukraine et la Russie devrait permettre l'exportation de tonnes de céréales bloquées à cause de la guerre Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Tous droits réservés Efrem Lukatsky/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved
Par Jorge LiboreiroEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La Russie accuse l'UE, à travers ses sanctions, d'être responsable des difficultés sur les marchés alimentaires mondiaux. Euronews vérifie ces allégations.

PUBLICITÉ

Après des semaines de négociations, l'Ukraine et la Russie ont signé la semaine dernière un accord pour permettre aux navires ukrainiens d’exporter par la mer Noire des tonnes de céréales bloquées à cause de la guerre.

L'accord, négocié par la Turquie et les Nations Unies, fait naître l'espoir que le pire puisse être évité et que les fournitures de blé, de maïs et de semences auront bien lieu.

Mais malgré ces signes de soulagement, le Kremlin continue d’accuser l'UE et ses alliés d’être responsables de la crise alimentaire. Moscou affirme que les sanctions européennes imposées depuis le début de la guerre en Ukraine ont bloqué les exportations de Russie de produits alimentaires et agricoles.

Les responsables russes diffusent ces allégations auprès des pays africains qui sont particulièrement menacés par l'aggravation de la pénurie de céréales. L'Union européenne craint que ce discours ne s'installe et ne nuise à sa réputation internationale.

"La signature du mémorandum Russie-ONU souligne une fois de plus le caractère absolument artificiel des tentatives de l'Occident de rejeter sur la Russie la responsabilité des problèmes d'approvisionnement en céréales sur les marchés mondiaux", a déclaré le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Est-ce vrai ? L'UE a-t-elle interdit des produits alimentaires ?

Euronews vérifie les accusations de la Russie.

Regardez la vidéo ci-dessus pour connaître les faits.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les nombreux visages de l'extrême droite en Europe

Élections européennes : que veulent faire les partis en matière d'immigration et d'asile ?

Analyse : l'ouverture électorale de von der Leyen à Meloni pourrait soit porter ses fruits, soit se retourner contre elle