Lancement à Prague de la communauté politique européenne

Le président français présent pour le lancement de la communauté politique européenne
Le président français présent pour le lancement de la communauté politique européenne Tous droits réservés Petr David Josek/AP
Tous droits réservés Petr David Josek/AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

44 pays sont représentés dans la capitale tchèque pour engager une nouvelle plateforme de dialogue sur tout le continent.

PUBLICITÉ

44 chefs d'Etat et de gouvernement européen sont réunis à Prague pour lancer une nouvelle plateforme de concertation continentale : la communauté politique européenne. A l'occasion de cette réunion, les responsables échangeront sur leurs projets concernant l'avenir de l’Europe avec une attention particulière sur la sécurité et l'énergie.

"Nous partageons le même continent et nous faisons face aux mêmes défis. Et nous avons l'occasion d'apporter des réponses pour améliorer la coopération et la coordination afin de parvenir à plus de stabilité, de sécurité, de paix", explique le président du Conseil européen, Charles Michel.

Deux pays ne sont pas conviés à cette réunion : la Russie et le Bélarus. Toutefois l'ombre du Kremlin et de la guerre en Ukraine planent sur la rencontre.

"Tout le continent européen est là à l'exception de deux pays, le Bélarus et la Russie. Cela montre à quel point les deux pays sont isolés", juge le Premier ministre belge Alexander De Croo.

Autour de la table se retrouvent des pays membres de l'Union européenne et d'autres qui n'appartiennent pas au projet européen. Pour le Royaume-Uni, ce nouveau format est l'occasion de relancer les contacts avec ses partenaires continentaux.

Parmi les participants il y a aussi des candidats à l'adhésion dont les Balkans occidentaux. Cette réunion est l’opportunité de demander à la Serbie de s'aligner sur la position européenne concernant les sanctions contre la Russie.

De nombreuses questions sont aussi en suspens avec le président turc, en particulier sur les relations entre Ankara et Athènes. Or l'objectif de cette communauté politique européenne est justement de pouvoir engager un dialogue.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

L'extrême droite montre ses muscles

Collision sur le Danube en Hongrie : deux morts et au moins cinq disparus

Les partis d'extrême droite européens réunis en congrès à Madrid à l'appel du parti Vox