Avancées et difficultés énergétiques pour l’Union européenne

Access to the comments Discussion
Par Euronews
Le chancelier allemand, le Premier ministre néerlandais et le président français au sommet informel à Prague
Le chancelier allemand, le Premier ministre néerlandais et le président français au sommet informel à Prague   -   Tous droits réservés  Darko Bandic/Copyright 2022 The AP.

L'Union européenne essaye de trouver la voie commune pour contenir la hausse des prix de l'énergie. Mais les différences persistent et se font faites ressentir vendredi à Prague lors du sommet informel des 27 chefs d'Etat et de gouvernement.

Certaines idées sur la table semblent toutefois faire consensus comme les achats énergétiques groupés, explique la présidente de la Commission européenne.

"Il sera primordial que nous menions des achats communs de gaz afin d'éviter de nous mordre les uns les autres, et que nous ayons un pouvoir de négociation collectif", insiste Ursula von der Leyen.

En revanche les fractures demeurent sur un plafonnement des prix du gaz. Pour afficher leur unité, les dirigeants français, allemand et néerlandais sont arrivés ensemble à cette rencontre. Berlin préfère tout de même une solution au niveau du G7 pour diminuer les coûts et pour ne pas menacer les approvisionnements.

"Si nous sommes dans un marché mondial, en concurrence pour le gaz naturel liquéfié par exemple, si notre région dispose d'un plafond mais pas les autres régions du monde, alors nous serons tous simplement à court de gaz car personne ne nous vendra du gaz", explique la Première ministre estonienne Kaja Kallas.

Explication de Berlin

Ce sommet était aussi l'occasion pour l'Allemagne de préciser son plan de 200 milliards d'euros de soutien aux entreprises et aux citoyens. Plusieurs capitales estiment que ce dispositif risque de créer des distorsions au sein du marché unique. Le chancelier allemand a cependant voulu minimiser les critiques.

"Si l'on regarde autour de nous, on réalise que ce que nous proposons est en fait à mi-chemin d'un certain nombre de décisions que de nombreux pays ont prises il y a quelque temps", répond Olaf Scholz.

Les dirigeants de l'UE se retrouveront dans deux semaines. Ce prochain Conseil européen sera le rendez-vous pour essayer de trouver un accord sur la réforme du marché de l'énergie.