"La Russie doit payer pour ses crimes" en Ukraine

La Commission européenne souhaite que la Russie réponde de ses crimes en Ukraine et paie pour la reconstruction
La Commission européenne souhaite que la Russie réponde de ses crimes en Ukraine et paie pour la reconstruction Tous droits réservés Andriy Andriyenko/Copyright 2022 The AP
Par Euronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, propose la création d’un tribunal spécial, soutenu par l’ONU. L’institution veut aussi pouvoir employer les avoirs russes gelés afin de payer la reconstruction de l’Ukraine.

PUBLICITÉ

L'Union européenne veut que la Russie rende des comptes pour les crimes commis en Ukraine. Pour y parvenir, la présidente de la Commission européenne propose la création d'un tribunal spécial, soutenu par les Nations Unies, afin d’enquêter et de poursuivre les exactions perpétrées par les forces russes.

"La Russie doit payer pour ses crimes horribles, y compris les crimes d'agression contre un Etat souverain", insiste Ursula von der Leyen.

Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a réclamé à plusieurs reprises la mise en place d'une telle cour.

Un nouveau texte est aussi en préparation afin de pouvoir utiliser les avoirs russes gelés pour financer la reconstruction de l'Ukraine.

"Les dommages subis par l'Ukraine sont estimés à 600 milliards d'euros. La Russie et ses oligarques doivent indemniser l'Ukraine pour les dégâts et couvrir les coûts de reconstruction du pays", souligne la présidente de la Commission.

300 milliards d'euros de réserves de la Banque centrale russe sont bloqués, ainsi que 19 milliards d'euros d'avoirs des oligarques russes. Toutefois, ces fonds ne pourront pas être totalement utilisés. Le texte en préparation n'est pas rétroactif et l'argent confisqué doit être lié à des crimes réels et prouvés, commis par des personnalités définies.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Sanction contre Moscou : 7,6 milliards d'euros d'avoirs russes gelés en Suisse

Nicolas Schmit, candidat socialiste à la présidence de la Commission européenne

Euronews se déploie en force pour les élections européennes qui s'annoncent décisives