EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

Corruption présumée : le Parlement européen ouvre une enquête

L'eurodéputée et vice-présidente du Parlement européen est au centre du scandale
L'eurodéputée et vice-présidente du Parlement européen est au centre du scandale Tous droits réservés HONS / European Union 2022
Tous droits réservés HONS / European Union 2022
Par Grégoire Lory
Publié le Mis à jour
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

L'une des vice-présidentes de l'institution, un assistant parlementaire et un ancien eurodéputé sont impliqués dans cette affaire de corruption qui serait liée au Qatar.

PUBLICITÉ

Scandale au Parlement européen. La vice-présidente de l'institution, Eva Kaili, a été arrêtée vendredi et mise en examen pour corruption, blanchiment d'argent et organisation criminelle en lien avec un pays du Golfe. En pleine Coupe du monde, tous les soupçons et les premiers éléments de l'enquête se tournent vers le Qatar. 

Ce lundi la présidente du Parlement européen a vivement réagi. Roberta Metsola a ainsi affirmé que "la démocratie européenne est attaquée", exprimant également  "f_ureur, colère et tristesse_" dans l'hémicycle de Strasbourg ce lundi après-midi. 

"Il n'y aura aucune impunité (...) rien ne sera mis sous le tapis", a-t-elle promis, en annonçant une "enquête interne" pour examiner tous les faits liés au Parlement européen et faire en sorte que l'institution améliore ses procédures.

La police belge, elle, a mené également ce lundi une perquisition dans les locaux du Parlement européen à Bruxelles. Il s'agit de la vingtième perquisition en quatre jours en Belgique dans le cadre de cette enquête, selon une source judiciaire. C'est la première qui cible directement des locaux du Parlement européen.

Des sacs de billets

Eva Kaili, élue socialiste grecque, est soupçonnée d'avoir utilisé son rôle au sein du Parlement européen pour essayer d'influencer les décisions de l'hémicycle.

"La Coupe du monde au Qatar est en fait la preuve que la diplomatie sportive peut réaliser une transformation historique d'un pays, avec des réformes qui ont inspiré le monde arabe", défendait Eva Kaili en pleine session plénière.

Depuis son arrestation, l'ancienne présentatrice télé a vu tous ses avoirs gelés par l'Autorité grecque de lutte contre le blanchiment. Elle est aussi suspendue de toutes ses fonctions au Parlement.

Selon le quotidien belge Le Soir, l'entourage de l'eurodéputée est aussi dans le viseur de la justice. Son compagnon est mis en examen. Francesco Giorgi est assistant parlementaire dans l'hémicycle européen et responsable au sein de l'ONG Fight Impunity. La police aurait retrouvé au domicile du couple 150 000 euros dans des sacs à main et sacs de voyage de luxe.

Le père d'Eva Kaili a été arrêté à la sortie de son hôtel avec une valise pleine de billets. Après une nuit en détention il a finalement été libéré par la police.

Autre personnage clef de cette affaire : Pier Antonio Panzeri. L'ancien député européen, social-démocrate, et président de Fight Impunity est mis en examen. Les enquêteurs ont retrouvé chez lui 600 000 euros en cash. Ils soupçonnent l'ancien parlementaire de diriger une véritable organisation criminelle soutenue par un Etat étranger, encore une fois les regards se tournent vers le Qatar.

Une quatrième personne est poursuivie par la justice mais son identité reste secrète pour le moment. Au moins 20 perquisitions ont eu lieu, dont certaines dans les locaux du Parlement européen à Bruxelles où des bureaux sont toujours scellés par la justice.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ursula Von der Leyen annonce aux eurodéputés "un bouclier pour la démocratie"

L'avenir d'Ursula von der Leyen se décide lors d'un vote très serré du Parlement européen

Russes et Ukrainiens annoncent un nouvel échange de prisonniers de guerre