EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Find Us
PUBLICITÉ

Soupçons de corruption en lien avec le Qatar : le parlement européen dans la tourmente

Archives : intérieur du parlement européen à Strasbourg (France), le 13/09/2022
Archives : intérieur du parlement européen à Strasbourg (France), le 13/09/2022 Tous droits réservés Jean-Francois Badias/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Jean-Francois Badias/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP, AP
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Face aux soupçons de corruption impliquant plusieurs eurodéputés, la présidente du parlement européen a convoqué ce lundi une réunion des chefs de groupe pour évoquer l’affaire.

PUBLICITÉ

L’enquête sur des soupçons de corruption en lien avec le Qatar au centre des discussions ce lundi au Parlement européen. Alors qu’une session plénière est prévue à Strasbourg, la présidente de l’institution européenne Roberta Metsola aurait convoqué une réunion des présidents de groupe pour évoquer l’affaire.

Ce dimanche, la vice-présidente grecque du Parlement Eva Kaili et trois autres personnes ont été inculpées et écrouées en Belgique, selon une source judiciaire proche du dossier. Cette dernière affirme que l’eurodéputée était en possession de "sacs de billets" vendredi soir lorsque la police belge l'a interpellée.

Exclue du parti socialiste grec, Eva Kaili s'est également vu retirer toutes les tâches déléguées par la présidente du Parlement Roberta Metsola dont celle de la représenter au Moyen-Orient.

Après une visite au Qatar au mois de novembre, elle avait souligné la "transformation historique d’un pays dont les réformes inspirent le monde arabe"». Des propos qui avaient suscité des remous dans les rangs de la gauche et des libéraux et qui sont revenus à l’esprit de nombreux eurodéputés ce week-end après l’annonce de son arrestation.

Nicholas Aiossa est directeur adjoint de l'ONG Transparency International UE, responsable de la politique et du plaidoyer. Pour lui, ces révélations sont tout sauf une surprise.

"Il est surprenant que cette révélation n'intervienne que maintenant, compte tenu du nombre d'eurodéputés qui seraient impliqués dans cette affaire, dit-il. Depuis des années déjà, nous constatons de la petite corruption dans l’instance, impliquant des eurodéputés ou des membres du personnel administratif. Il se pourrait que cela soit seulement le sommet de l'iceberg".

Le Qatar a de son côté rejeté toute implication.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Les députés demandent la saisie des centaines de milliards d'euros d'actifs gelés de la Russie

Initiatives de la ferme à la table en plein essor au Qatar

Les Européens votent ce samedi dans plusieurs pays avant la grande mobilisation de dimanche