Séismes en Turquie : l'UE active son "mécanisme de protection civile"

Des pompiers grecs accompagnés de chiens montent à bord d'un avion militaire à la base aérienne d'Elefsina, dans l'ouest d'Athènes, en Grèce, lundi 6 février 2023.
Des pompiers grecs accompagnés de chiens montent à bord d'un avion militaire à la base aérienne d'Elefsina, dans l'ouest d'Athènes, en Grèce, lundi 6 février 2023. Tous droits réservés Thanassis Stavrakis/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Thanassis Stavrakis/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par euronews avec AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Une dizaine de pays membres de l'Union européenne vont dépêcher de l'aide d'urgence à la Turquie et à la Syrie.

PUBLICITÉ

La solidarité européenne en action après les séismes en Syrie et en Turquie. Bruxelles a mis à la disposition des autorités des équipes et du matériel de secours de l'UE pour une action immédiate dans les zones les plus touchées.

Le commissaire européen à la Gestion des crises, Janez Lenarcic indique sur twitter : "les premières équipes de secours, coordonnées par le mécanisme de protection civile de l'UE, sont arrivées cet après-midi dans les zones touchées par le tremblement de terre en Turquie. Elles venaient de Roumanie, de Bulgarie et de Hongrie. En Syrie, nous travaillons en étroite collaboration avec nos partenaires humanitaires qui mènent également des opérations de sauvetage".

Pologne, France, Espagne, Hongrie, Bulgarie, Grèce... la liste des pays européens qui ont proposé une aide immédiate est longue. Parmi eux, cette équipe de sauveteurs polonais prête à partir immédiatement. Dans ce genre de situation, chaque minute compte explique Marcin Płotica, commandant adjoint d'une unité : "on sait que le temps joue un rôle énorme et ici, nous sommes très bien préparés pour le moment, car notre intervention a eu lieu deux heures et demie après le tremblement de terre."

La Grèce a pour sa part promis de "mettre à dispositions toutes ses forces" pour aider la Turquie, selon son Premier ministre Kyriakos Mitsotakis. Athènes, qui entretient des relations orageuses avec son voisin et rival régional, avait déjà annoncé l'envoi d'une vingtaine de pompiers et d'aide humanitaire.

Autre pays européen en proie aux tensions diplomatiques avec Ankara, la Suède a assuré par la voix de son Premier ministre Ulf Kristersson qu'"en tant que partenaire de la Turquie et en charge de la présidence de l'UE", elle était "prête à offrir (son) soutien". Son ministre de la Défense civile, Carl-Oskar Bohlin, a ensuite annoncé en conférence de presse le don de sept millions de couronnes (environ 650.000 dollars) à la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à destination de la Turquie et de la Syrie.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Séismes en Turquie et en Syrie : le bilan dépasse les 12 000 morts

Séismes en Turquie et en Syrie : plus de 5 000 morts, des milliers d'autres redoutés

Élections européennes : premier vote pour les jeunes Grecs de 17 ans