La "réduflation" ou l’augmentation discrète des prix alimentaires

Les associations de consommateurs alertent sur le phénomène de "shrinkflation"
Les associations de consommateurs alertent sur le phénomène de "shrinkflation" Tous droits réservés Mel Evans/AP
Tous droits réservés Mel Evans/AP
Par Christopher Pitchers
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La pratique n’est pas illégale, diminuer les quantités d’un produit mais en maintenant son prix initial. L'association néerlandaise des consommateurs, Consumentenbond, cherche à rassembler des preuves pour dénoncer ce phénomène.

PUBLICITÉ

Avec une inflation à des niveaux records, la facture à la caisse des supermarchés explose. Si le consommateur regarde les prix, peut-être ne remarque-t-il pas ce phénomène appelé "shrinkflation" (en anglais) ou "réduflation". Autrement dit, lorsque la quantité d'un produit diminue mais pas le prix reste identique.

L'association néerlandaise des consommateurs, Consumentenbond, à La Haye rassemble des preuves et partage certains exemples, comme des bouteilles qui passent 750 ml à 600 ml pour une baisse de 0,10 €. Ou encore des boîtes de 500 g qui désormais pèse 375 g pour une réduction de prix de 0,40 €.

Cette pratique n'est pas illégale, mais les organisations de défense des consommateurs demandent aux producteurs et aux supermarchés d'indiquer clairement lorsqu'un changement intervient.

Face à ce phénomène, producteurs et supermarchés se renvoient la responsabilité. Personne ne veut assumer ces choix, et dans ces conditions il est peu probable que la situation change prochainement. Consumentenbond reconnaît que les citoyens disposent de peu de marge de manœuvre au bout du compte.

"Les consommateurs ne peuvent pas faire grand-chose à ce sujet - le prix est le prix et vous ne pouvez pas vous plaindre au producteur. Bien sûr, vous pouvez être conscient du prix et quand c'est trop cher pour vous, il suffit de regarder d'autres étiquettes car il y en a de moins chères. C'est la seule chose que vous pouvez faire", explique la porte-parole de l’organisation Joyce Donat.

Selon une étude menée dans différents pays européens, 80% des personnes interrogées estiment que les entreprises utilisent l'inflation pour augmenter leurs profits. Avec une crise énergétique et un coût de la vie en constante augmentation, ce phénomène de réduflation risque d'accentuer le manque de confiance des consommateurs.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE

Restaurer la crédibilité des systèmes électoraux

Exclusif : Michel espère que l'attaque israélienne apparente contre l'Iran mettra fin à l'escalade