PUBLICITÉ

Conférence des donateurs : 7 milliards d'euros récoltés en soutien à la Turquie et la Syrie

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, entourée du ministre des Affaires étrangères turc, Mevlut Cav et du Premier ministre suédois, Ulf Kristersson
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, entourée du ministre des Affaires étrangères turc, Mevlut Cav et du Premier ministre suédois, Ulf Kristersson Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2023 The AP. All rights reserved
Par Méabh Mc MahonYolaine de Kerchove (traduction)
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

La conférence internationale des donateurs organisée ce lundi à Bruxelles a permis de récolter 7 milliards d'euros pour soutenir les populations turque et syrienne touchées par les séismes meurtriers de début février.

PUBLICITÉ

7 milliards d'euros pour aider les victimes des récents tremblements de terre en Turquie et en Syrie, c'est la grande promesse faite par la communauté internationale à Bruxelles ce lundi.

Le défi consiste maintenant à s'assurer que les donateurs respectent leurs engagements et que l'argent et les ressources parviennent à ceux qui en ont le plus besoin.

"Nous devons commencer par la chose la plus élémentaire. Pouvons-nous réellement redonner de l'espoir ? N'oublions pas que 600 000 logements ont été détruits, que 900 écoles ont été détruites rien qu'en Turquie. Les gens ont perdu leurs moyens de subsistance en quelques secondes et de nombreuses personnes sont encore déplacées à l'intérieur du pays, vivant dans des tentes, chez des parents, dans des villages de conteneurs", rappelleAchim Steiner, président du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD)

Les tremblements de terre du 6 février ont été la pire catastrophe naturelle à frapper la région dans l'histoire récente. Plus de 56 000 personnes sont mortes. En outre, des inondations torrentielles ont récemment privé de nombreuses personnes de leur logement temporaire. 

Pour sa part, la Commission européenne a mis un milliard d'euros sur la table et s'est déclarée convaincue que l'argent serait mobilisé rapidement pour parvenir aux mains de ceux qui en ont le plus besoin.

"Je suis également très heureux qu'il ne s'agisse pas d'un simple soutien académique. Il s'agit d'une aide réelle qui sera rapidement mise en œuvre sur le terrain et qui permettra de rétablir les écoles et les hôpitaux, de reconstruire les infrastructures et de relancer l'emploi et la croissance dans la région", a affirméOliver Varhelyi, commissaire européen chargé de l'Elargissement.

Les relations entre l'Union européenne et Ankara sont tendues depuis des années. Plus récemment, la Turquie a empêché la Suède d'adhérer à l'OTAN. Mais aujourd'hui, c'est la diplomatie qui prévaut.

"Vous savez, les problèmes rapprochent les gens. Je pense donc que si ce tremblement de terre a un élément positif, à savoir l'amélioration de nos relations, ce n'en sera que mieux", ajoute le commissaire européen.

L'UE organisera une conférence de suivi pour soutenir la Syrie en juin prochain.

Video editor • Vassilis Glynos

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

La Syrie réintégrée au sein de la Ligue arabe après plus de onze ans d'absence

Séisme en Turquie : des avocats bénévoles aident à faire la lumière sur la catastrophe

Turquie : la désolation, un mois après le séisme qui a fait près de 46 000 morts