Perquisition au siège du Parti populaire européen

Le PPE est la première force politique au Parlement européen
Le PPE est la première force politique au Parlement européen Tous droits réservés European Union, 2021.
Tous droits réservés European Union, 2021.
Par Jorge Liboreiro
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Des enquêteurs belges et allemands se sont rendus dans les locaux de la première force politique au sein du Parlement européen. Le PPE précise que cette intervention est liée à une enquête en Allemagne.

PUBLICITÉ

Des enquêteurs belges et allemands ont mené une perquisition mardi matin à Bruxelles dans les bureaux du Parti populaire européen (PPE).

Le parti, première force politique en Europe, précise que cette intervention "est liée à une enquête en Thuringe, en Allemagne", a déclaré un porte-parole du PPE dans un communiqué de presse fourni à Euronews.

"Le parti coopère en toute transparence avec les autorités impliquées, en fournissant toutes les informations et les documents pertinents."

Le PPE n’a pas donné plus de détails sur l’enquête.

Des médias allemands rapportent que la perquisition n'est pas dirigée contre le parti ou ses membres, mais contre Mario Voigt, un élu de Thuringe, soupçonné de corruption dans des transactions commerciales.

Les enquêteurs chercheraient à déterminer pendant combien de temps Mario Voigt a travaillé pour le PPE et quelle somme il aurait pu percevoir pendant cette période.

Mario Voigt nie les accusations. Ses avocats qualifient l'enquête, qui a débuté en septembre 2022, de "disproportionnée et excessive" et insistent sur le fait que leur client n'a "rien fait de mal".

Le PPE rassemble sous son étiquette plusieurs hauts responsables politiques dans l'UE comme la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, la présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, le premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, et le premier ministre suédois, Ulf Kristersson.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Des Patriots pour l'Ukraine : les appels se multiplient pour que les pays de l'UE fournissent des systèmes de défense aérienne

Le Parlement européen "prêt" à répondre aux demandes de levée de l'immunité des eurodéputés dans l'enquête sur l'influence russe, selon Metsola

Les pays de l'UE acceptent d'imposer de nouvelles sanctions à l'Iran pour réduire la production de drones et de missiles