Bataille européenne sur le sort du parc naturel espagnol de Doñana

Une zone asséchée dans le parc de Donana
Une zone asséchée dans le parc de Donana Tous droits réservés AP Photo
Tous droits réservés AP Photo
Par Aida Sanchez Alonso
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Les plans du gouvernement andalou inquiètent les écologistes et la Commission européenne qui craignent une dégradation irréversible de cette réserve naturelle.

PUBLICITÉ

Le plan d'irrigation agricole autour du parc naturel espagnol de Doñana provoque des tensions. Le gouvernement régional conservateur d'Andalousie veut une amnistie pour les exploitations illégales de fraises qui utilisent l'eau des zones humides dont l'état environnemental est critique.

Les écologistes et la Commission européenne ne cachent pas leurs inquiétudes. La Cour de justice de l'UE a d'ailleurs déjà condamné l'Espagne pour manquement à la protection de la réserve naturelle.

"Si nécessaire, la Commission aura la possibilité de prendre des mesures supplémentaires pour s'assurer que l'Espagne se conforme à l'arrêt de la Cour de justice [de l’UE]", explique Tim McPhie, porte-parole de la Commission.

"Mais pour l'instant, nous évaluons les observations qui ont été soumises et nous suivons de près l'évolution de la situation".

La Commission a transmis une lettre le mois dernier dans laquelle elle avertit Madrid qu'elle pourrait lancer une procédure judiciaire pour imposer de lourdes sanctions. L'institution souligne que si la nouvelle loi espagnole est approuvée ce serait une violation flagrante de la décision de la Cour de justice de l'Union.

Pour certains eurodéputés, les conséquences de ce plan pourraient être irréversibles pour le parc naturel.

"Nous demandons la mise en œuvre de toutes les mesures auxquelles la Commission s'est déjà engagée et, si nécessaire, l'application de mesures de précaution pour arrêter cet écocide", insiste Sira Rego (GUE).

Les zones humides et l'écosystème du parc de Doñana sont sérieusement dégradés. Les dernières données indiquent que 59% des plus grandes lagunes sont asséchées depuis 2013.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Le WWF se bat pour la restauration de la nature en Europe

Pumas, lynx et panthères : les grands félins parcourent-ils vraiment la campagne britannique ?

Charles Michel : la loi sur "l'influence étrangère" éloigne la Géorgie de l'adhésion à l'UE