PUBLICITÉ

La candidature de la Suède à l’OTAN est en bonne voie

Le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg
Le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Tous droits réservés Virginia Mayo/Copyright 2023 The AP. All rights reserved.
Par Efi KoutsokostaEuronews
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Le secrétaire général de l’Alliance, Jens Stoltenberg, annonce une réunion des dirigeants turc et suédois la semaine prochaine, avant le sommet de l’OTAN à Vilnius.

PUBLICITÉ

Un accord pour l'adhésion de la Suède à l'OTAN est à portée de main, selon le secrétaire général de l'Alliance. Jens Stoltenberg s'est entretenu à Bruxelles avec les représentants suédois, turcs et finlandais.

Il ajoute qu'une réunion est prévue lundi à la veille du sommet de l'OTAN à Vilnius entre le président turc, Recep Tayyip Erdogan, et le Premier ministre suédois, Ulf Kristersson, dans le but de conclure un accord politique.

"Ce qui est possible, et ce à quoi nous travaillons tous, c'est une décision positive lors du sommet où la Turquie indique clairement qu'elle est prête à ratifier", indique le secrétaire général.

"Mais nous avons encore du travail à faire et nous nous y attelons dès maintenant", poursuit-il.

La Suède a déposé sa demande d'adhésion à l'OTAN en même temps que la Finlande, dans la foulée de l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Mais la Turquie bloque la candidature de Stockholm, elle accuse le pays scandinave d'abriter des terroristes kurdes du PKK.

Un tribunal suédois, en application d'une récente loi, a condamné jeudi un membre du PKK pour financement du terrorisme. Le ministre suédois des Affaires étrangères se dit convaincu de répondre à toutes les demandes d'Ankara.

"Je tiens à réaffirmer que nous pensons avoir rempli tous nos engagements, comme l'a déclaré le secrétaire général Jens Stoltenberg lors de sa conférence de presse. Nous travaillons maintenant à la réunion qui se tiendra au début du sommet de Vilnius", insiste Tobias Billström.

Une fois l'accord conclu, le Parlement turc devra valider la demande d'adhésion de la Suède. La Hongrie pose elle aussi problème pour cette candidature. Toutefois, Budapest dit ne pas vouloir bloquer le dossier.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Erdogan soutiendra la Suède pour l'Otan si l'UE ouvre "la voix de l'adhésion" à la Turquie

Meloni promet des millions en soutien aux Palestiniens lors d'une réunion à Rome

"On se reconnaît en lui" : les jeunes électeurs se tournent vers le leader de RN, Jordan Bardella