EventsÉvènementsPodcasts
Loader
Suivez-nous
PUBLICITÉ

"Les oligarques sont officiellement morts" en Ukraine

La vice Première ministre ukrainienne chargée de l'intégration européenne et euro-atlantique, Olha Stefanishyna
La vice Première ministre ukrainienne chargée de l'intégration européenne et euro-atlantique, Olha Stefanishyna Tous droits réservés Michal Dyjuk/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Tous droits réservés Michal Dyjuk/Copyright 2022 The AP. All rights reserved
Par Isabel Marques da Silva
Publié le
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button

La Commission européenne recommande aux 27 de lancer les négociations d’adhésion avec l’Ukraine. Dans son rapport 2023 sur l’élargissement, l’institution appelle toutefois Kyiv à renforcer ses efforts pour lutter contre la corruption et l’influence des oligarques.

PUBLICITÉ

Du tabou à la priorité politique. La politique d’élargissement de l’UE est désormais en haut de l’agenda européen. La Commission européenne a confirmé cette semaine le besoin pour le projet européen de s’ouvrir à d’autres pays. 

Dans son paquet "Élargissement 2023", l’institution recommande l'ouverture de négociations avec l'Ukraine et la Moldavie. Le document suggère également d'accorder le statut de candidat à la Géorgie.

En ce qui concerne les six pays des Balkans occidentaux, la Commission propose d'ouvrir les négociations d'adhésion avec la Bosnie-Herzégovine.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky qualifie ce rapport d'"historique" et promet de poursuivre les réformes. Si les progrès réalisés par Kyiv sont salués, le gouvernement ukrainien doit toutefois intensifier ses efforts dans plusieurs domaines.

Euronews a interrogé Olha Stefanishyna, vice Première ministre ukrainienne chargée de l'intégration européenne et euro-atlantique

Euronews :

L'UE estime qu'il y a encore des progrès à faire dans la lutte contre l’influence politique des oligarques. Parlez-nous de ce qui va se passer dans les mois à venir ?

Olha Stefanishyna :

Comme l'a déclaré l'un des experts ukrainiens et des leaders d'opinion, les oligarques sont officiellement morts. Non pas d'un point de vue physique, mais en tant que création de la période de transition post-soviétique. Il reste donc beaucoup de choses à accomplir. Mais fondamentalement, nous avons été reconnus comme un pays qui a surmonté cette influence. Nous devons donc faire de notre mieux en matière de législation et de transparence du processus de lobbying. Mais nous disposons de nombreuses réglementations sur la prévention de la corruption, qui obligent déjà les fonctionnaires à faire preuve de transparence dans ce qu'ils font.

Euronews :

Mais certains diplomates affirment que la corruption persiste. Expliquez-nous comment l'Ukraine va s'y prendre pour éliminer la corruption et satisfaire les États membres ?

Olha Stefanishyna :

Notre principal message est que la corruption est partout. L'Ukraine fait l'objet d'une attention particulière en raison de son engagement, de la confiance qu'elle espère gagner et de l'aide financière qu'elle reçoit. Le message de mon côté est donc que nous n'allons pas nous arrêter. Nous allons seulement poursuivre nos efforts pour construire et gagner plus de confiance, mais aussi pour nous attaquer à ces choses très, très négatives auxquelles nous avons été confrontés et auxquelles nous avons encore l'impression d'être confrontés en temps de guerre.

Euronews :

Le rapport évoque également le fait que les élections n'ont pas pu avoir lieu et qu'elles ne pourront pas avoir lieu. Il y a probablement des inquiétudes à ce sujet en ce qui concerne le statut démocratique de l'Ukraine ?

Olha Stefanishyna :

Il n'y a pas de demande d'élections en Ukraine. Il n'y a pas de base juridique, ce qui, en tout état de cause, pourrait compromettre le fonctionnement des institutions ukrainiennes. C'est d'ailleurs ce qui ressort du rapport. La constitution stipule directement qu'aucun processus électoral ne peut être mis en œuvre dans le cadre de la loi martiale, car cela affecterait la sécurité nationale et la durabilité de nos efforts pour remporter la victoire. La seule demande d'élections est formulée par les partis politiques qui sont ennuyés de faire leur travail au sein d'un parlement et qui cherchent à défendre leurs intérêts politiques.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Ursula von der Leyen à Kyiv pour évoquer le processus d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne

L'UE veut accélérer le rapprochement économique des Balkans occidentaux

La guerre en Ukraine a accéléré le processus d’élargissement, selon Josep Borrel