Politique de l'UE. Donald Tusk dénonce la "concurrence déloyale" des importations agricoles ukrainiennes

En colère contre la politique agraire de l'UE et les importations de produits ukrainiens bon marché, les agriculteurs polonais manifestent à Poznan, le 9 février 2024.
En colère contre la politique agraire de l'UE et les importations de produits ukrainiens bon marché, les agriculteurs polonais manifestent à Poznan, le 9 février 2024. Tous droits réservés Czarek Sokolowski/Copyright 2024 The AP. All rights reserved
Par Euronews avec EBU
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

Comme dans de nombreux autres pays européens, le monde agricole polonais exprime sa colère en bloquant de nombreux axes routiers. Dans le collimateur des agriculteurs : les normes européennes et les importations de denrées ukrainiennes.

PUBLICITÉ

4e jour de grève des agriculteurs en Pologne. Comme en France, en Allemagne, en Roumanie ou encore en Espagne, le monde agricole gronde contre les contraintes environnementales européennes ou encore la hausse des coûts de l'énergie.

Dans leur viseur, aussi : les importations de denrée, notamment céréalières, venues d'Ukraine. Dimanche, le Premier ministre Donald Tusk a déclaré que la guerre que subi son voisin ne pouvaient servir d'excuses à une concurrence déloyale.

Lors d'une réunion dimanche à Mragowo, dans le nord-est du pays, le Premier ministre polonais Donald Tusk s'en ai pris aux acteurs de "l'agro-business" ukrainien.

"Nous voulons aider l'Ukraine en tant qu'État et en tant que nation dans une confrontation armée avec la Russie, et certainement rien ici ne nous fera changer d'avis. Mais l'empathie et l'ouverture vis-à-vis de l'Ukraine ne peuvent advenir aux__dépens de divers groupes professionnels polonais, agriculteurs et transporteurs compris. La guerre ne peut être utilisée comme un moyen de concurrence déloyale".

Les agriculteurs polonais prévoient de maintenir leurs actions de mobilisation jusqu'au 10 mars.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Italie : les agriculteurs font défiler des tracteurs le long du Colisée

Agriculteurs français : les raisons de la colère

Espagne, Pays-Bas, Bulgarie... la mobilisation des agriculteurs se poursuit en Europe