Espagne, Pays-Bas, Bulgarie... la mobilisation des agriculteurs se poursuit en Europe

Des agriculteurs construisent des barricades après avoir bloqué une autoroute lors d'une manifestation près de Mollerussa, dans le nord-est de l'Espagne, mardi 6 février 2024.
Des agriculteurs construisent des barricades après avoir bloqué une autoroute lors d'une manifestation près de Mollerussa, dans le nord-est de l'Espagne, mardi 6 février 2024. Tous droits réservés Emilio Morenatti/Copyright 2024 The AP. All rights reserved.
Par Euronews avec AP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Copier/coller le lien embed de la vidéo de l'article :Copy to clipboardLien copié

De l'Espagne à la Bulgarie, en passant par les Pays-Bas, les manifestations des agriculteurs se poursuivent dans plusieurs pays européens, alors que la Commission européenne a lâché du lest sur une mesure de restriction des produits phytosanitaires.

PUBLICITÉ

Malgré le retrait mardi par la Commission européenne du projet de réduction de moitié des pesticides d'ici 2030, la colère des agriculteurs continue de gronder dans plusieurs pays d'Europe. 

En Espagne depuis mardi matin, les agriculteurs ont organisé des manifestations contre les tracteurs, bloquant les autoroutes et provoquant des embouteillages pour exiger des changements dans les politiques, les fonds et les mesures de l'UE pour lutter contre l'augmentation des coûts de production. Les protestations ont eu lieu alors que le ministère de l’Agriculture a annoncé une aide de quelque 270 millions d’euros à 140 000 agriculteurs pour faire face aux conditions de sécheresse et aux problèmes causés par la guerre de la Russie contre l’Ukraine.

Des tracteurs obstruent un rond-point du centre-ville alors qu'ils participent à une manifestation mardi 6 février 2024, à Pampelune, dans le nord de l'Espagne.
Des tracteurs obstruent un rond-point du centre-ville alors qu'ils participent à une manifestation mardi 6 février 2024, à Pampelune, dans le nord de l'Espagne.Alvaro Barrientos/Copyright 2019 The AP. All rights reserved

Les agriculteurs bulgares ont alimenté leurs protestations en déplaçant leurs lourds véhicules agricoles des champs vers les principales autoroutes et les postes frontaliers, paralysant ainsi la circulation et aggravant les malheurs économiques du pays. Cette décision est intervenue après que les agriculteurs ont refusé d’accepter le soutien gouvernemental proposé, arguant qu’il n’était pas suffisant pour les compenser pour les pertes dues à la guerre en Ukraine, aux coûts de production plus élevés, aux conditions climatiques et aux exigences du Green Deal.

Une manifestation près de la ville de Breznik, en Bulgarie, mardi 6 février 2024.
Une manifestation près de la ville de Breznik, en Bulgarie, mardi 6 février 2024.Valentina Petrova/Valentina Petrova

Lundi soir, des agriculteurs aux Pays-Bas ont bloqué plusieurs routes et autoroutes avec leurs tracteurs et brûlé des bottes de foin et des pneus. La police de la province rurale de Gelderland a déclaré avoir pris des mesures contre les agriculteurs bloquant les routes, mais aucune arrestation n'a été signalée dans l'immédiat.

En France, où les protestations ont atteint de larges proportions, le gouvernement a promis plus de 400 millions d'euros de soutien financier supplémentaire, tandis qu'ailleurs en Europe, les manifestations se poursuivent.

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Donald Tusk dénonce la "concurrence déloyale" des importations agricoles ukrainiennes

Espagne : les agriculteurs ont manifesté dans la capitale contre les politiques de l'UE

La valeur réelle de la PAC "a baissé de 30 % en raison de l'inflation"